Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

La chirurgie de la cataracte chez le chien

On trouve à l’intérieur de l’œil de tous les animaux une lentille appelée cristallin. Il s’agit d’une structure volumineuse, disposée au centre de l’œil, de forme à peu près sphérique, constituée d’un gel transparent contenu dans une fine enveloppe également transparente. Le cristallin a une fonction optique dans la mise au point de la vision.

Dr. Vet. Frederic Goulle, Spécialiste en ophtalmologie vétérinaire au CHV Aquivet (près de Bordeaux)
Écrit par
Dr. Vet. Goulle

Qu’est-ce que la cataracte ?

La cataracte désigne une affection dans laquelle le gel perd sa transparence et prend un aspect qui va du nuageux au blanc. Cette transformation est comparable à la cuisson du blanc d’œuf qui passe de transparent à blanc opaque ; comme pour l’œuf cuit, cette transformation est irréversible. La vision est donc altérée, l’animal peut devenir aveugle.

Quelle est la cause de la cataracte ?

Plusieurs phénomènes peuvent être à l’origine de la cataracte : hérédité, maladies générales (comme le diabète), infections, traumatismes, inflammations, âge. D’autres cataractes peuvent également se développer à la suite d’affection d’une autre partie de l’œil (comme la rétine).

Quel est le traitement de la cataracte ?

Il n’existe pas de traitement médical connu pour ralentir la progression, prévenir la formation ou inverser le développement de la cataracte. Comme pour l’œuf, une fois blanc, le blanc reste blanc.  La chirurgie est le seul traitement qui permet la restauration de la vision.

Mon chien peut-il être opéré de la cataracte ?

La chirurgie est recommandée pour la plupart des yeux atteints de cataracte. Toutefois, certaines contre-indications doivent être mises en évidence lors d’une consultation d’évaluation qui représente une part importante du processus. Cette consultation d’évaluation, au travers d’examens spécialisés (biomicroscopie, tonométrie, ophtalmoscopie…) devra déterminer si une autre affection met en jeu le pronostic de l’opération.

La rétine (« film » situé à l’arrière de l’œil) sera examinée à l’aide d’une sonde à ultrasons (échographie oculaire) qui permet de voir au travers de la lentille opaque. L’electrorétinogramme (ERG) donne des renseignements précis sur la fonction rétinienne ; il est indispensable, car il permet de s’assurer du bon fonctionnement de la rétine avant l’intervention chirurgicale.

Pour les cataractes concernant les chiens âgés, un examen général et des tests sanguins devront être pratiqués par le vétérinaire traitant avant l’intervention. Enfin, le traitement préalable de toute infection chronique (dents, oreilles) est indispensable avant toute intervention d’ophtalmologie et sera réalisé par le vétérinaire traitant.

Comment se déroule l’opération ?

À la différence de l’œil humain, l’œil de nos animaux de compagnie réagit de manière importante à toute chirurgie. Pour prévenir et contrôler cette réaction, un traitement sous forme de collyres ou pommades ophtalmiques, associé à un traitement général en comprimés, est administré pendant deux semaines avant l’opération, et le traitement local est en général poursuivi longtemps (plusieurs mois) après l’opération.

Le cristallin des animaux est beaucoup plus volumineux que le cristallin humain ; l’ancienne technique opératoire (désormais abandonnée) nécessitait une très grande incision pour atteindre le cristallin. C’est la raison pour laquelle on utilise dorénavant la technique en incision étroite (par un trou de 3,2 mm) appelée phacoémulsification (souvent qualifiée improprement de chirurgie au laser). Sous anesthésie générale, une sonde spéciale est introduite dans l’oeil par cette petite incision, et, grâce à des vibrations très rapides (40 000 par seconde), « pulvérise » le cristallin qui peut alors être aspiré par la sonde.

Cette technique, utilisée également chez l’homme, requiert un équipement sophistiqué, mais est de loin la moins traumatisante pour l’œil et permet de nettement minimiser l’apparition de complications. L’enveloppe transparente du cristallin est conservée intacte et reçoit ensuite un cristallin artificiel (implant cristallinien).

Les cristallins artificiels modernes, spécifiques pour le chien, sont souples et pliables, ce qui leur permet d’être véritablement injectés par l’incision initiale de 3,2 mm. Sans cristallin artificiel, la vision postopératoire serait altérée : un animal sans cristallin ne pourrait distinguer nettement que les objets éloignés de lui d’au moins dix mètres.

Le post-opératoire

Au cours des heures qui suivent l’intervention, l’œil est surveillé régulièrement et la pression intraoculaire mesurée très précisément. La vision s’améliore très rapidement après l’intervention. En général et sauf menace de complication, l’animal peut quitter la clinique le lendemain de l’opération.

Afin d’éviter tout grattage intempestif, le chien doit porter pendant environ trois semaines une collerette de protection et continuer à recevoir les collyres et traitements prescrits. Les consultations de contrôle ont lieu dans les deux mois qui suivent l’intervention, puis à six mois et un an.

Quel est le taux de succès de l’opération ?

Avec la technique de phacoémulsification, le pourcentage de succès dépasse comme chez l’homme les 90%. Bien qu’elle soit parfaitement standardisée et suivie d’excellents résultats, l’opération de la cataracte n’échappe pas à la règle selon laquelle il n’existe pas de chirurgie sans risque ; lorsque des complications existent, elles surviennent en général dans les jours et les semaines qui suivent l’opération (hémorragies liées à l’indocilité de certains animaux, anomalies de la pression intraoculaire, voire décollements rétiniens), mais peuvent aussi survenir sur le long terme (suites inflammatoires parfois délicates à contrôler). Il est donc important que les contrôles post-opératoires soient effectués dans les délais prévus.

Contactez un vétérinaire

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Donnez-nous votre avis. Vos retours sont essentiels.

Merci!

Nous apprécions votre aide

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.