Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

Tiques chez le chien

Les tiques sont un danger courant pour les chiens, pouvant entraîner de graves maladies. Comprendre leur impact et savoir comment les gérer est crucial pour la santé de nos compagnons à quatre pattes.

Informations sur la tique

La tique (Ixodes ricinus) est présente sur tout le territoire français, à l’exception du pourtour méditerranéen. Elle est aussi répandue en Italie et en Espagne.

Les tiques vivent essentiellement dans les forêts et les herbes hautes. Elles aiment les milieux ombragés et humides, comme les forêts de feuillus à la végétation dense. La saison des tiques est de mars à novembre. Son cycle de vie est de 2 à 6 ans, elle passe du stade d’œuf à celle de nymphe puis devient adulte. À chaque stade de sa vie, elle doit boire du sang pour atteindre le stade suivant, mais elle peut survivre longtemps sans se nourrir.

Lorsque la tique est active, elle attend dans la végétation, sur un brin d’herbe, le passage d’un animal. Les hôtes sont surtout des souris et des rongeurs, mais peuvent aussi être des humains.

La tique la plus commune, Ixodes ricinus, n'a pas d'yeux. Lorsqu’elle détecte des mouvements dans la végétation, du dioxyde de carbone ou des odeurs, elle étend ses pattes de devant et s’agrippe aux poils du chien qui passe, puis elle pique la peau avec sa partie buccale constituée d’un rostre pour mieux se fixer et ensuite sucer le sang de son hôte.

Les maladies transmissibles par les tiques

Le chien a de faibles chances d’être malade après la morsure d’une tique, mais si c’est le cas, la maladie peut être compliquée à traiter et parfois sérieuse. Les tiques peuvent transmettre différentes maladies telles que la piroplasmose (ou babésiose), la borréliose (maladie de Lyme), l’anaplasmose, l’ehrlichiose, ou encore la paralysie transitoire.

Symptômes

Les symptômes réguliers d’une maladie transmise par une tique comme l’anaplasmose sont :

  • une léthargie,
  • un appétit diminué,
  • de la fièvre,
  • des douleurs générales,
  • une rigidité et parfois
  • une boiterie intermittente. 

Sinon, la piroplasmose se traduit par une fièvre (pouvant être importante), une baisse de forme, une perte d’appétit et une anémie. Vous pouvez également observer des urines foncées. Lorsque vous observez ces signes chez votre animal, nous vous conseillons de contacter votre vétérinaire.

L’ehrlichiose entrainera généralement une perte de poids chronique.

Toutes les tiques ne transmettent pas les mêmes maladies, les risques varient en fonction de la zone d’infestation.

Comment enlever une tique sur un chien ?

Pour enlever une tique sur un chien, il est nécessaire d’utiliser un « tire-tique » de taille adaptée, disponible chez votre vétérinaire.

  1. Vous devez manipuler votre chien en douceur de sorte qu’il reste calme.
  2. Ensuite, placez le corps de la tique au centre du « tire-tique » en faisant glisser celui-ci contre la peau de l’animal.
  3. Enfin, tournez-le lentement, comme si vous vouliez dévisser la tique, jusqu’à son retrait. En effet, cet acte peut paraître minutieux, mais il est important de retirer non seulement le corps du parasite, mais aussi sa tête et l’ensemble de ses pièces buccales.
  4. Désinfectez la zone avec de la bétadine diluée ou de la Biseptine. En cas de gonflement, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

Quand la tique a été retirée : jetez-la dans un contenant fermé.

Il est déconseillé de tenter de retirer la tique à l’aide de vos doigts, d’une pince à épiler ou de l’imbiber d’alcool ou d’éther. En effet, cela peut entraîner la régurgitation de la tique, augmentant le risque de transmettre une maladie à votre animal.

Après avoir retiré la tique, surveillez attentivement votre chien pendant quelques jours. Si des symptômes apparaissent quelques jours après avoir observé une tique sur votre animal, la consultation de votre vétérinaire est nécessaire. 

Les chiens les plus exposés sont les chiens sortant en ville, dans les zones de verdure, en campagne ou en forêt, ainsi que les chiens de chasse. Il est conseillé de traiter régulièrement son compagnon avec un antiparasitaire actif contre les tiques, car une simple balade au parc peut suffire à l’infestation.

Combien de temps une tique reste accrochée sur un chien ?

La tique est un acarien qui se nourrit de sang et peut, de ce fait, rester accrochée de 3 à 7 jours à votre compagnon.

Les femelles adultes pondent leurs œufs sur le sol. Les larves qui éclosent grimpent ensuite sur les végétaux et attendent de se fixer sur un hôte. Après s'être nourri, une fois gorgées de sang, elles retombent au sol pour se transformer en nymphes. Les nymphes font de même et se transforment, après leur repas sanguin, en tiques adultes qui pourront à leur tour infester votre chien à son passage.

Il est important de vérifier après chaque balade en caressant votre animal qu’il ne soit pas porteur de ces parasites. En effet, plus la tique restera attachée longtemps à votre animal, plus elle aura de chances de lui transmettre des maladies.

Les tiques du chien sont-elles dangereuses pour l’Homme ?

Après les moustiques, les tiques constituent la deuxième source majeure de transmission d'agents pathogènes aux humains. Initialement présentes en automne et au printemps, les tiques sont, de nos jours, capables de persister même pendant les périodes hivernales, ce qui en fait un agent pathogène zoonotique dangereux toute l’année.

En Europe, elles sont reconnues comme vectrices d'au moins quinze maladies, dont sept peuvent être transmises à l'homme, incluant des infections telles que la maladie de Lyme et la méningo-encéphalite à tiques.

Chez l’homme, la maladie de Lyme débute généralement par l'apparition d'une rougeur au site de la piqûre de tique, qui peut s'étendre pour former une plaque circulaire sur la peau. Elle est souvent accompagnée de fièvre, de frissons, d'une fatigue intense, de maux de tête et de douleurs musculaires. Par la suite, plusieurs semaines ou mois après, une arthrite peut se développer, ainsi que des complications neurologiques.

Quels types de traitements existent-ils contre les tiques chez le chien ?

Il existe plusieurs traitements pour protéger le chien contre les tiques et les maladies qu’elles transmettent. Les antiparasitaires, fréquemment associés aux antipuces, se présentent sous différentes formes : sprays, colliers, pipettes cutanées et comprimés appétents.

Les sprays offrent une protection temporaire de plusieurs heures, tandis que les autres antiparasitaires protègent généralement votre chien pendant des périodes allant de quatre semaines à plusieurs mois.

Certains traitements ont un effet répulsif, ce qui empêche les tiques de s'accrocher au chien. D’autres tuent directement les tiques qui entrent en contact avec le chien. Il est crucial de respecter les consignes du fabricant et de consulter votre vétérinaire pour déterminer la fréquence d'application appropriée, surtout dans les régions où les tiques sont particulièrement présentes. Notez que certains traitements contre les tiques pour chien sont très dangereux pour les chats. Lisez attentivement la notice avant de traiter le chien et, en cas de doute, demandez l'avis de votre vétérinaire.

Les médicaments contre les tiques peuvent avoir des effets secondaires, tels que des démangeaisons, des pertes de poils ou des rougeurs et, dans de rares cas, des effets neurologiques tels que des tremblements et de la léthargie. Si votre chien présente des effets secondaires, retirez le collier ou lavez-le avec un shampoing s’il a été traité avec une pipette. Contactez immédiatement votre vétérinaire pour signaler les effets secondaires.

En complément, un vaccin canin contre la piroplasmose existe également. Bien qu’il ne soit pas administré de manière routinière, votre vétérinaire peut vous le proposer si le mode de vie de votre animal l’expose fortement à cette maladie.

Quand consulter un vétérinaire ?

Si l’état général du chien est affecté, s’il souffre de fièvre, de fatigue, d’instabilité ou de douleurs articulaires ou musculaires, consultez votre vétérinaire. N’oubliez pas de mentionner que le chien a été piqué par une tique.

Contactez un vétérinaire

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.