Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

Malformation cardiaque chez le chien

Le terme malformation cardiaque a une définition très large et englobe un grand nombre d'affections à degrés variables. De nombreuses anomalies cardiaques légères ne causent aucun problème pendant longtemps et ne nécessitent pas la prise de médicaments. Certaines anomalies cardiaques s'aggravent avec le temps et aboutissent finalement à une insuffisance cardiaque, lorsque le cœur ne peut assurer sa fonction.

Quelles sont les causes d'une malformation cardiaque chez le chien ?

Les malformations cardiaques sont souvent classées en deux catégories : les malformations cardiaques innées ou congénitales, qui sont des malformations au sens propre, et les malformations cardiaques acquises qui apparaissent plus tard dans la vie. Les deux types de malformations cardiaques peuvent être héréditaires.

Malformations cardiaques innées chez le chien

Voici quelques exemples de malformations cardiaques innées :

  • la communication interauriculaire (CIA) qui consiste en la persistance d'une déhiscence dans le septum interauriculaire (cloison qui sépare les deux oreillettes) ;
  • les malformations congénitales de la valve mitrale ou tricuspide (dysplasie mitrale ou dysplasie tricuspide) soit une malformation au niveau de la valve entre le ventricule et l'oreillette côté gauche ou droit ;
  • la sténose (aortique ou pulmonaire) est un rétrécissement du diamètre de l'orifice de sortie du ventricule gauche du cœur au niveau de l'aorte ou de l'artère pulmonaire ;
  • la persistance du canal artériel (Patent Ductus Arteriosus ou PDA en anglais) correspond en une communication persistante entre l'aorte et la grande artère pulmonaire résultant de l’absence de fermeture physiologique du canal artériel à la naissance.

Il existe beaucoup d'autres types de malformations moins fréquentes. Les malformations peuvent avoir des degrés de gravité différents et donc aussi de pronostics variables. Un même patient peut être atteint de plusieurs malformations différentes. Certaines formes de malformations sont plus fréquentes chez certaines races.

Maladies cardiaques acquises chez le chien

Les maladies cardiaques acquises les plus fréquentes sont les suivantes :

  • La maladie valvulaire dégénérative, appelée également endocardiose consiste en une dégénérescence progressive d’une ou des deux valves atrio-ventriculaires qui s'épaississent ou se mettent à fuir. Le plus souvent la valve mitrale de gauche perd son étanchéité. Cette maladie touche plus souvent les races de petite taille et se manifeste à l'âge mûr. Il a été possible de trouver des composants héréditaires chez le Cavalier King Charles par exemple, une des races touchées par cette maladie.
  • Cardiomyopathie (maladie du muscle du cœur) :
    • Cardiomyopathie hypertrophique : épaississement de la paroi du ventricule gauche. Cette maladie ne touche quasiment que les chats mais peut exceptionnellement affecter aussi des chiens. Il existe une maladie similaire chez l'humain pour laquelle plus de 450 mutations différentes responsables ont été identifiées.
    • CMD ou cardiomyopathie dilatée : le muscle cardiaque, principalement au niveau du ventricule gauche est affaibli et sa force contractile est diminuée ce qui conduit à un accroissement du volume du cœur. Cette maladie concerne plus souvent les chiens de grande taille. Elle est rare chez les petits chiens. La CMD a aussi des facteurs héréditaires mais d'autres facteurs sont possibles quoique plus rarement telles qu'une diminution de la fonction thyroïdienne ou un traitement à base de cytostatiques (toxiques cellulaires).

Chez quelques rares chiens, un souffle cardiaque est détecté sans qu'aucune anomalie cardiaque ne puisse être mise en évidence. Le souffle cardiaque peut dans ces cas résulter du fait que le cœur pompe anormalement fort, ou que des modifications ont eu lieu mais de manière si infimes qu'elles sont indétectables aux ultrasons. Le symptôme le plus fréquent d'une maladie cardiaque est le souffle cardiaque. S'il s'agit d'une malformation congénitale le souffle est présent déjà chez le jeune chiot. Dans certains cas, le souffle cardiaque est modéré au départ mais s'intensifie au fur et à mesure que le cœur se développe. Plus rarement encore, il peut s'estomper et disparaître complètement.

Certains patients atteints de CMD ont un souffle cardiaque suite à un accroissement et une dilatation du cœur à tel point que les valves ne se touchent plus, occasionnant des fuites accompagnées de souffles cardiaques.

Si le patient est atteint de maladie dégénérative de la valve à degré suffisamment fort pour s'en apercevoir, il a toujours un souffle cardiaque. Il est d'abord très léger et peut être difficilement perceptible. Toutefois, au fur et à mesure que la fuite valvaire devient plus importante, le souffle cardiaque s'intensifie également.

La présence d'un souffle cardiaque ne signifie cependant pas que l'individu souffre du cœur.

Si le défaut cardiaque est suffisamment important, il peut engendrer divers symptômes tels que faiblesse et évanouissements, souvent en lien avec un effort, des troubles de la respiration, des ballonnements ou un amaigrissement. Apprenez-en plus sur les symptômes concernant l'insuffisance cardiaque.

Certains chiens vivent avec une maladie cardiaque toute leur vie, sans en ressentir de symptômes.

Avant d'acheter un chien, il faut s'assurer qu'il a été ausculté par un vétérinaire et qu'aucune maladie cardiaque n'a été détectée.

Les clubs spécialisés par race de chiens peuvent vous informer des risques possibles de maladies cardiaques touchant plus spécifiquement la race en question. Dans ce cas vous trouverez aussi des programmes de contrôle pour les chiens d'élevage et il vous faudra vous renseigner sur le statut des parents avant de décider d'acquérir un chiot. Il existe un plan de lutte centralisé concernant la maladie dégénérative de la valve pour les Cavalier King Charles et certains éleveurs de Dobermann font passer les tests de détection de la CMD.

Il est recommandé de demander à votre vétérinaire d'écouter le cœur de votre chien de temps à autres afin de détecter au plus vite l'apparition éventuelle d'un souffle cardiaque.

Quand consulter un vétérinaire ?

Si un souffle cardiaque ou l'un des symptômes cités ci-dessus fait suspecter une maladie cardiaque chez votre animal, un examen cardiaque par un cardiologue spécialisé est recommandé. Si votre vétérinaire n’a pas les compétences requises, il pourra faire appel à un spécialiste qui procédera à un examen et lui conseillera un éventuel traitement ou suivi. Comme de nombreuses maladies cardiaques se détériorent au fil des ans, des examens annuels de suivi sont courants afin de déterminer si un traitement doit être mis en place.

Si les symptômes font suspecter une insuffisance cardiaque (respiration rapide au repos - plus de 30 respirations par minute, essoufflement, effondrement ou état général affecté), vous devez contacter votre vétérinaire dès que possible, la vie de votre animal étant en jeu.

Si vous destinez votre chien à la reproduction, vérifiez qu'il n'a pas de souffle cardiaque et, le cas échéant, participez au programme de lutte avant l’accouplement.

Diagnostic

Un examen cardiaque implique toujours d'écouter au stéthoscope (auscultation), de réaliser souvent une échocardiographie et parfois même des radiographies, des ECG et analyses sanguines en fonction des symptômes.

Traitement de la malformation cardiaque chez le chien

De nombreux patients souffrant d'insuffisance cardiaque n'ont besoin d'aucun traitement, du moins pas tôt dans la vie.

Quelques défauts cardiaques sont traités chirurgicalement. C'est le cas des rétrécissements de l'artère pulmonaire (sténose pulmonaire) et consiste à insérer un cathéter dans le cœur et élargir le rétrécissement à l'aide d'un petit ballon gonflable. C'est aussi le cas des ANP (canal artériel persistant). Il est également possible au moyen d’un cathéter de placer un "bouchon" dans le vaisseau qui aurait dû être fermé à la naissance. Il est aussi possible dans le cas d'une persistance du canal artériel de le fermer en ouvrant la cage thoracique pour le ligaturer juste au-dessus du cœur. Cette intervention est cependant plus longue et douloureuse pour le patient et nécessite une convalescence plus longue. 

La plupart des patients nécessitant un traitement pour leur problème cardiaque reçoivent des médicaments. Le traitement est adapté à chaque individu en fonction du type et du degré de maladie cardiaque et des symptômes apparus. Le traitement peut devoir être modifié avec le temps si l'insuffisance cardiaque s'aggrave. Des contrôles réguliers sont nécessaires pour pouvoir évaluer les éventuels changements. Le vétérinaire recommande ensuite le traitement approprié.

Le pronostic est très varié en fonction des problèmes cardiaques. Malheureusement, une malformation cardiaque peut devenir si grave qu'une bonne qualité de vie du chien devient impossible malgré un traitement. Cela est particulièrement vrai chez les individus âgés, mais aussi chez certains sujets plus jeunes, en particulier dans les cas d'insuffisance cardiaque congénitale. Pour des raisons éthiques il peut dans ce cas s'avérer nécessaire d'abréger les souffrances de votre animal.

Contactez un vétérinaire

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.