Cas médical : le mélanome chez le chien

L’équipe du service d’Ophtalmologie AniCura LorraineVet a reçu un Golden retriever femelle de six ans, présentant un blépharospasme évoluant depuis une semaine.

Dr. Vet. Poinsard, Ophtalmologie à la clinique AniCura LorraineVet à Ludres (proche de Nancy)
Écrit par
Dr. Vet. Poinsard

Bilan ophtalmologique

Le bilan ophtalmologique de ce patient Golden retriever femelle se déroule dans le calme, avec tout d’abord un examen à distance, des tests fonctionnels, puis un examen en lampe à fente (biomicroscope portatif), un examen du fond d’œil à l’ophtalmoscope indirect, une mesure de la pression intraoculaire et la réalisation du test de Schirmer pour l’évaluation quantitative de la sécrétion lacrymale.

Durant cette prise en charge sont réalisées de nombreuses photographies pour documenter et illustrer le compte rendu qui sera systématiquement envoyé aux propriétaires et au vétérinaire traitant.

Concernant ce patient, aucune anomalie oculaire n’est mise en évidence si ce n’est un nodule pigmenté épibulbaire surélevé, de 3 mm de diamètre à la limite du limbe cornéen et de la sclère en zone temporale de l’œil droit de Maya. Le nodule est lisse et de forme ovale, s’étendant sur 1 mm dans la cornée et sur 3 mm dans la sclère.

Après mise en place d’une anesthésie locale par instillation d’oxybuprocaïne, seront réalisés :

  • Une gonioscopie qui ne révélait pas d’envahissement de l’angle iridocornéen,
  • Une échographie oculaire avec une sonde 10MHz sans mise en évidence d’invasion intraoculaire.

La lésion observée sur l’œil gauche de cette jeune chienne qui est gênée par ce nodule en relief (blépharopasme) est très évocatrice d’une tumeur de type mélanome épi bulbaire ou mélanome limbique.

Traitement chirurgicale du mélanome

Une exérèse chirurgicale est donc envisagée sous anesthésie générale avec assistance respiratoire et monitoring.

Une kératectomie lamellaire suivie d’une sclérectomie superficielle est réalisée sous microscope opératoire, avec utilisation d’un microcauther pour la gestion de l’hémostase. Puis la reconstruction de la sclère est envisagée avec un biomatériau de sous muqueuse intestinale porcine, VetBiosSis®, afin de servir de support architectural au lambeau pédiculé de conjonctive bulbaire finement disséquée, puis greffé et suturé à la sclère et à la cornée au PGA 9/0, au-dessus de ce biomatériau, et qui favorisera la migration cellulaire et l’intégration du biomatériau.

Des soins postopératoires sont prescrits avec antibioprévention et collerette.

Post opératoire

Au postopératoire, à deux semaines, le greffon est vascularisé et à quatre semaines, il s’est parfaitement intégré, respectant l’architecture oculaire sans impact sur la fonction visuelle.

Post opératoire 2 semaines

Image9.jpg

Post opératoire 4 semaines

Mélanome épibulbaire bénin : analyse et options

À l’analyse histologique de la pièce d’exérèse (nodule pigmenté), le laboratoire d’anatomopathologie a conclu à un mélanome épibulbaire bénin.

Il s’agit d’une tumeur du globe oculaire de progression lente, et constituant environ 15 à 34% de l’ensemble des tumeurs mélaniques oculaires chez le chien. Il existerait une prédisposition raciale pour les Bergers allemands, les Labradors retrievers et les Golden retrievers (suspicion d’un mode de transmission récessif). Selon l’âge, le traitement de cette tumeur diffère :

  • chez le jeune chien, il s’agit généralement d’une tumeur bénigne, mais de progression assez rapide et extensive. Des greffes cornéo-sclérales sont recommandées afin de maintenir un œil fonctionnel. Le retrait chirurgical est en effet recommandé.
  • chez le chien de plus de huit ans, la croissance est plus lente, ce qui peut inciter à une surveillance clinique plus qu’à une exérèse en première intention.

Un risque de récidive existe malgré l’exérèse chirurgicale, et il est de l’ordre de 30%. Le risque métastatique n’a pas été décrit. Ainsi, il reste conseillé d’intervenir le plus tôt possible sur une tumeur la plus circonscrite possible.

Les diagnostics différentiels incluent le colobome scléral, le staphylome scléral, le mélanome conjonctival, l'extension transclérale du mélanome intraoculaire, le mélanome métastatique et le corps étranger. Un examen ophtalmologique complet, dont la gonioscopie, est primordial pour différencier les mélanomes épibulbaires des mélanomes intraoculaires et pour évaluer leur éventuel envahissement intraoculaire, qui peut être à l'origine de glaucome, d'uvéite ou d'hémorragie.

Les traitements comprennent l'ablation de toute l'épaisseur avec reconstruction cornéoscléral homologue (par greffe de troisième paupière, ou greffe de cartilage pinnal, polytétrafluoroéthylène (PTFE) ou sous-muqueuse intestinale porcine (SIS)), kératectomie, ablation partielle, cryochirurgie, rayonnement bêta, photocoagulation, évaluation périodique uniquement, diverses combinaisons des méthodes décrites précédemment, et l'énucléation.

REFERENCES

  • Blogg JR et al., 1989, Use of third eyelid grafts to repair full tickness defects in the cornea and sclera, JAAHA, 25, 505;
  • Lewin GA, 1999, Repair of a full thickness corneoscleral defect in a German Shepherd dog using porcine small intestinal submucosa, JSAP, 40, 340-342
  • Martin CL, 1981, Canine epibulbar melanomas and their management, JAAHA, 17, 83-90
  • Sullivan et al., 1996, Photocoagulation of limbal melanoma in dogs and cats:15 cases(1989-1993), JAVMA, 208, 891-894
  • Wang AL, Kern T. Melanocytic Ophthalmic Neoplasms of the Domestic Veterinary Species: A Review. Top Companion Anim Med. 2015 Dec;30(4):148-57
  • Whitley RD & Gilger BC, 1999, Diseases of the canine cornea and sclera. In: Gelatt KN, ed. Veterinary Ophthalmology. 3rd ed. Baltimore: Lippincott, Williams & Wilkins,635-673

Contactez un vétérinaire

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Donnez-nous votre avis. Vos retours sont essentiels.

Merci!

Nous apprécions votre aide

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.