Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

Intoxication à la perméthrine chez le chat

Les pyréthrines sont des insecticides naturels dérivés de certains chrysanthèmes et les pyréthrinoïdes en sont une version synthétique. Ces formulations ont la propriété d’être toxiques pour le système nerveux des insectes et sont utilisées en tant qu’insecticide externe pour les jardins, dans certains shampoings antipuces et en prévention des infestations par les puces et tiques

Dr. Vet. Menaut, Spécialiste européen en cardiologie vétérinaire au CHV Aquivet (près de Bordeaux)
Écrit par
Dr. Vet. Menaut

Qu'est-ce que l'intoxication à la perméthrine ?

La perméthrine est un insecticide de synthèse appartenant à la famille des pyréthrinoïdes. Il est utilisé couramment comme antiparasitaire externe chez le chien, notamment sous forme de collier, spot-on (pipettes), shampoings, diffuseurs ou spray. Le médicament possède une activité répulsive (anti-gorgement) contre les tiques, les phlébotomes et les moustiques.

Il est à noter qu’il existe des colliers spécifiquement conçus pour le chat qui contiennent différents pyréthrinoïdes de la perméthrine. Ceux-ci ne sont pas toxiques.

Pourquoi le chat est-il particulièrement sensible à ce produit toxique ?

Le chat y est très sensible entre autres à cause d'un déficit en glucuronoconjugaison (mécanisme de détoxification) au niveau du foie rendant son élimination plus longue. Le chien peut être intoxiqué, mais le nombre de cas rapportés est très faible.

Il est à noter que les poissons sont extrêmement sensibles aux pyréthrinoïdes et peuvent mourir suite à une exposition même minime. Ainsi, les aquariums doivent être couverts ou en dehors de toute zone exposée à des pyréthrinoïdes (diffuseurs etc…) et il faut éviter qu’un chien traité sous 48 heures ne saute dans un bassin contenant des poissons.

Quelles sont les circonstances de l'intoxication ?

L’intoxication survient lors de l’administration accidentelle à un chat d’une pipette antiparasitaire destinée au chien. Il peut aussi s'agir d'un antiparasitaire sous forme de spray dédié au chien ou à d'autres espèces (cheval, mouton...) appliqué sur le pelage du chat. Plus rarement, les pipettes d'antiparasitaires de chien sont données accidentellement au chat par voie orale. Enfin, le chat peut se contaminer en léchant le pelage du chien dans les 48 heures qui suivent l'application d'une pipette sur sa peau.

Quelles sont les signes cliniques ?

Ils apparaissent dans les heures qui suivent (1 à 12 heures). Les signes neurologiques dominent le tableau clinique :

  • trémulations (tremblements intenses)
  • agitation
  • hyperesthésie (réactions exagérées des sens)
  • difficultés respiratoires
  • hypo ou hyperthermie
  • ataxie (démarche ébrieuse)
  • voire convulsions

En plus des signes décrits précédemment, lorsque l'intoxication se fait par voie orale, d'autres symptômes peuvent être présents :

  • hypersalivation
  • vomissements

Que dois-je faire si mon chat présente ces symptômes ?

Si vous pensez que votre chat à une réaction grave à la perméthrine, veuillez l’amener immédiatement chez votre vétérinaire traitant ou votre vétérinaire d’urgence. Plus tôt se fera la prise en charge, meilleur sera le pronostic et les résultats pour votre animal.

De quelle manière est-ce que mon vétérinaire pose un diagnostic ?

Votre vétérinaire établira un diagnostic présomptif s’il existe des antécédents connus ou possibles d’exposition à ce produit, associés aux symptômes décrits ci-dessus. Si les symptômes sont graves, votre vétérinaire n’attendra pas pour confirmer le diagnostic avant de commencer le traitement.

Existe t-il un antidote ?

Non. Cependant, un traitement rapide et efficace de décontamination cutanée, l'utilisation de molécules anti-convulsivantes, un monitoring de la température et de la glycémie associé à une mise sous perfusion intraveineuse sera bénéfique et permettra de sauver une très grande majorité des animaux atteints. C'est pourquoi il est important d'agir rapidement.

Est-ce dangereux pour mon chat ?

Oui, le pronostic vital de votre animal peut être engagé. Le pronostic est néanmoins le plus souvent bon avec une prise en charge adaptée. La récupération se fait généralement en 2 à 3 jours, mais les signes cliniques peuvent parfois persister 5 à 7 jours. Des cas mortels sont toutefois rapportés en cas de prise en charge tardive ou d’intoxication massive.

Comment puis-je prévenir l'empoisonnement de mon chat ?

  • Être très prudent sur le choix des antiparasitaires externes appliqués à votre chat. Se souvenir qu'un médicament utilisable chez le chien peut être toxique pour le chat.
  • Lire la notice en cas de doute afin de prévenir une éventuelle exposition accidentelle.
  • Séparer votre chat du chien pendant 48h lorsqu'il reçoit une pipette d'antiparasitaire.
  • Appliquer un antiparasitaire qui correspond au bon dosage concernant le poids de votre chat.
  • Si vous avez un doute sur le traitement en cas d'infestation par les puces et/ou les tiques, contactez votre vétérinaire traitant avant d'entreprendre un traitement.
  • Stocker les antiparasitaires hors de portée de vos animaux.

Contactez un vétérinaire

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Donnez-nous votre avis. Vos retours sont essentiels.

Merci!

Nous apprécions votre aide

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.