Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

Radio de la hanche PennHip chez le chien

Pour les radiographies des hanches, l’animal doit être âgé d’au moins 4 mois.

Présentation de la technique de radiographie PennHIP

Depuis 1982, l'Université de Pennsylvanie, aux États-Unis, utilise une méthode radiographique appelée PennHIP. Cette technique mesure le degré de relâchement dans l'articulation de la hanche, également désigné sous le nom d'"indice de distraction" (ID). Les chiens dont la valeur de l'ID est supérieure à 0,55 présentent un risque accru de développer une dysplasie de la hanche ou d'obtenir les notes C, D ou E lors de l'analyse effectuée par la Société Centrale Canine (SCC).

Prédire si le chien développera des problèmes de hanche présente l'avantage de permettre au vétérinaire de conseiller le propriétaire sur la meilleure façon de l'élever, de l'entraîner et éventuellement de le faire opérer pour réduire les risques d'arthrose articulaire.

De plus, cette méthode offre des informations précieuses aux éleveurs, car ils peuvent sélectionner les animaux ayant l'ID le plus faible. Cette approche améliore la qualité de la reproduction et aide à prévenir la transmission de problèmes de hanche à travers les générations.

Les trois positions de radiographie de l’examen 

Généralement, les chiens sont placés sous anesthésie générale avant de subir une radiographie PennHIP. Dans cet état, le chien est positionné sur le dos sur la table de radiographie, et trois radiographies sont prises avec les pattes postérieures dans différentes positions. Cette procédure permet une évaluation plus détaillée des hanches du chien, en fournissant des images claires pour l'analyse de la dysplasie et d'autres éventuelles anomalies articulaires.

Les trois positions sont :

  1. Position étendue : Cette position est similaire à la radiographie classique de la hanche, où le chien est allongé sur le dos avec les pattes étendues. Les images prises dans cette position permettent une lecture classique de l'articulation de la hanche.

  2. Position comprimée : Dans cette position, des aides sont utilisées pour rassembler les hanches des deux côtés du chien. Les pattes postérieures sont maintenues à un angle de 90 degrés, similaire à la position debout du chien. Cette radiographie montre sile fémur s'insère correctement dans la cavité de la hanche.

  3. Position de contrainte (distraction) : Une aide est placée entre les pattes postérieures du chien, toujours maintenues à un angle de 90 degrés. En appliquant une légère contrainte correspondant à la répartition du poids du chien sur ses pattes postérieures, la radiographie est prise dans cette position. Ces positions ne sont pas inconfortables pour le chien et n'occasionnent pas de blessures, car les charges appliquées sont légères.

La possibilité d'évaluer l'articulation de la hanche dès l'âge de 16 semaines est rendue possible grâce aux 10 années de recherches de Smith. Ces études ont démontré qu'il n'y a aucune différence significative entre les radiographies de hanche prises à 4 mois, à 1 an, à 2 ans ou à 3 ans. En d'autres termes, l'aspect de l'articulation de la hanche à 16 semaines est un bon indicateur de son état futur, même à un âge plus avancé.

La méthode PennHIP permet d’analyser les hanches à partir des radiographies des trois positions différentes. Les comparaisons entre les images permettent de mesurer l’étroitesse de l’articulation de la hanche. La mesure s’effectue principalement à partir des images 2 et 3. Sur l’image de compression, un point central est placé au centre du cercle constitué du cotyle de la hanche et un autre est placé au centre de la tête fémorale. Lorsque l’on compare ces deux points avec l’image de distraction (pattes chargées), il est possible de voir le déplacement de la tête fémorale hors de sa position. On calcule alors la distance qui sépare ces deux points.

L’indice de distraction

PennHIP utilise sa propre échelle pour mesurer le relâchement dans l’articulation. L’échelle utilisée s’appelle l’indice de « distraction » ou ID (distraction index). Il est spécifié par paliers allant de 0 à 1. Zéro correspond à une hanche totalement sans défaut et 1 à une hanche très mal formée. Plus l’indice se rapproche de zéro, plus les hanches sont serrées. Si la mesure est inférieure à 0,3 ID, le chien a une hanche très serrée. Ces valeurs sont répétables, c’est-à-dire qu’elles donnent toujours le même résultat, y compris dans le cas d’une nouvelle radiographie.
C’est pourquoi la méthode PennHIP est devenue une méthode totalement objective pour déterminer la gravité du relâchement de l’articulation de la hanche.

Évaluation de radiographies de l’articulation de la hanche avec PennHIP

Les études ont révélé que la prédisposition à développer de l'arthrose chez le chien varie selon la race. Pour cette raison, l'indice de distraction est adapté en fonction de la race du chien. Chaque race a sa propre échelle et une moyenne spécifique.

Par exemple, le Golden Retriever a une moyenne d'indice de distraction de 0,54. Les hanches avec une valeur inférieure sont considérées comme plus serrées. Ainsi, si vous souhaitez avoir un chien avec des articulations de hanche en meilleure santé, il est conseillé de choisir un chien dont la valeur de l'indice est inférieure lorsque vous sélectionnez un éleveur.

Grâce à cette méthode de sélection, après seulement une génération, les effets peuvent être observés. La progéniture aura des hanches plus serrées, se rapprochant ainsi des valeurs observées chez les chiens ayant des hanches saines.

La base de données PennHIP Distraction Index est mondiale et contient actuellement des enregistrements de millions de chiens appartenant à plus de 160 races, et cette base de données continue de s'accroître au fil du temps.

PennHIP pour les chiens d’élevage

PennHIP offre aux éleveurs un outil précieux pour la sélection des animaux ayant les hanches les plus serrées, c'est-à-dire présentant peu ou pas de relâchement dans l'articulation de la hanche. En optant pour des reproducteurs ayant des hanches serrées, le risque que leur progéniture développe une arthrose dans l'articulation de la hanche est considérablement réduit.

PennHIP pour les chiens de sport

Si un chien est diagnostiqué dès l'âge de 16 semaines comme ayant des hanches relâchées, le propriétaire, en collaboration avec le vétérinaire, peut mettre en place un programme de mesures visant à réduire le développement d'une dysplasie. Grâce à des mesures adaptées telles qu'une alimentation appropriée, un traitement médical ciblé et des exercices spécifiques, le chien a de meilleures chances de ne pas développer une dysplasie excessive et de conserver des hanches plus saines au fil des années.

Ce suivi précoce et personnalisé permet aux propriétaires de prendre des mesures préventives pour le bien-être à long terme de leur chien.

Qui peut effectuer les radiographies PennHIP ?

Les radiographies ne sont acceptées que si elles sont envoyées par des vétérinaires formés et certifiés PennHIP. L’analyse des radiographies est effectuée aux États-Unis à l’Université de Pennsylvanie. Elles sont renvoyées à titre confidentiel au vétérinaire formé à la méthode PennHIP qui les a effectuées. Les résultats ne sont donc connus que par le propriétaire du chien et le vétérinaire. Il appartient au propriétaire du chien de décider de la manière dont il souhaite utiliser ces informations. 

Contactez un vétérinaire

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.