Avis de confidentialité aux clients - Les cliniques AniCura en France sont désormais regroupées sous l’entité AniCura SAS

Traitement des données à caractère personnel par AniCura SAS. Nous souhaitons informer nos clients de manière claire et transparente qu'à des fins administratives, les cliniques AniCura en France ont fusionné avec AniCura SAS le 22 avril 2024. AniCura SAS fait partie du groupe AniCura qui est une famille d'hôpitaux et de cliniques vétérinaires spécialisés dans les soins vétérinaires pour animaux de compagnie. À la suite de cette fusion, AniCura SAS est le nouveau responsable du traitement des données à caractère personnel des clients de la clinique. Cela n'aura aucun impact sur les services fournis à nos clients. Si vous avez des questions sur les services de votre clinique ou sur les soins de votre animal, veuillez contacter votre clinique. Si vous souhaitez contacter le responsable du traitement, vous trouverez ses coordonnées ici : AniCura France SAS 158 avenue Thiers 69006 Lyon Courriel : communications@anicura.fr Pour des informations sur la manière dont AniCura SAS, en tant que filiale de Mars Inc., collecte et traite vos données, ainsi que pour toute autre question concernant la confidentialité ou pour exercer vos droits en matière de vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité sur notre site Web https://www.mars.com/privacy-policy-french ou en nous écrivant au courriel indiqué ci-dessus. Pour plus d'informations sur la façon dont vous pouvez contacter directement votre clinique, veuillez consulter notre site web www.anicura.fr.

Collapsus trachéal chez le Yorkshire : le cas médical

Un petit Yorkshire de 9 ans a été reçu à la clinique AniCura LorraineVet pour un cas de collapsus de la trachée. Le collapsus de la trachée est une affection qui touche essentiellement les chiens de petite race (en particulier : Yorkshire Terrier, Caniches nains et Loulou de Poméranie). Il s’agit d’un défaut de rigidité des anneaux cartilagineux trachéaux dont l’origine est inconnue, étant probablement multifactorielle et congénitale. La chondromalacie des anneaux trachéaux entraîne une élongation de la membrane trachéale dorsale qui fait protrusion dans la lumière, provoquant une toux facilement induite et souvent décrite en « bruit de klaxon », et selon la sévérité du collapsus, pouvant aller jusqu’à une intolérance à l’effort, une détresse respiratoire ou une syncope.

Différents grades de collapsus trachéal de la trachée cervical ont été définis sur base du pourcentage d’obstruction de la lumière trachéale et permettent de suivre la progression de la maladie et déterminer la nécessité d’une intervention chirurgicale.

Si le collapsus trachéal n’est pas pris en charge, un cercle vicieux de toux, collapsus des voies respiratoires et lésions inflammatoires se met en place. Le collapsus de la trachée peut être traité soit médicalement (mesures hygiéniques, harnais, régime amaigrissant, antitussifs, corticoïdes, bronchodilatateurs, antibiotiques au cas-par-cas), soit chirurgicalement mais associé à de nombreuses complications, soit par la pose d’un stent endotrachéal/ intraluminal pour les animaux réfractaires au traitement médical.

C’est le cas ici de notre petit Yorkshire de 9 ans présentant une dyspnée chronique majeure non améliorée par le traitement médical et les mesures hygiéniques.

Une endoscopie des voies respiratoires a été réalisée : 

Celle-ci révèle un collapsus trachéal de degré 3 à 4 et un début de collapsus bronchique et laryngé qui représente une limite à l’indication du stent endotrachéal. Cependant, notre petit patient étant très handicapé par son collapsus trachéal et ne présentant pas d’autres pathologies concomitantes (en particulier une pathologie cardiaque), la pose d’un stent endotrachéal est décidée.

Une radiographie thoracique a permis la prise de mesure pour la commande du stent endotrachéal :

Importé des Etats-Unis, un stent Duality Vet Stent® (Infinity Medical) 12/14 mm a été posé sous radioscopie, puis contrôlé et repositionné immédiatement après sous endoscopie.

Ce stent est constitué de nitinol, un alliage spécial à mémoire de forme qui s’intègre à terme à la muqueuse trachéale et redonne de la rigidité à la trachée.

L’anesthésie a été étroitement surveillée durant l’intervention et le réveil s’est déroulé normalement avec une respiration nettement améliorée en post-intervention.

Au suivi à 1 mois, la propriétaire de ce petit Yorkshire de 9 ans nous a indiqué qu’au niveau de la respiration, son chien était beaucoup plus « confortable », ne faisant ainsi plus de détresse respiratoire sévère avec cyanise majeure. Cependant, dans les premières semaines, une toux chronique était déclenchée via le stent, qui s’est petit à petit estompée.

Merci à toute l’équipe du service de Chirurgie, de Médecine interne et d’Imagerie de la clinique AniCura LorraineVet pour ce beau travail d’équipe au service du bien-être animal. 

Contactez un vétérinaire

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Donnez-nous votre avis. Vos retours sont essentiels.

Merci!

Nous apprécions votre aide

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.