Intradermoréaction ou IDR (Test d'allergie) chez le chien

Lors d’un examen cutané chez le chien, on effectue un test d’allergie, également appelé intradermoréaction (IDR) ou hyposensibilisation, sous forme de prick-test ou d’analyse sanguine.

Contactez un vétérinaire

Si ces symptômes correspondent à ceux de votre animal, nous vous recommandons de contacter un vétérinaire.

Les prick-tests s’effectuent pour les allergènes aéroportés les plus communs qui provoquent des allergies chez le chien, comme les acariens de la poussière ou alimentaires, le pollen d’herbe et des arbres, les cellules épithéliales des animaux (cellules de la peau) et les moisissures. Avant le test, le chien reçoit un calmant. La fourrure est rasée sur la cage thoracique où le test sera effectué. Le vétérinaire injecte une petite quantité d’allergène dans le chien afin de créer un petit gonflement à chaque emplacement d’injection.

Le test est relevé 15 minutes après, le propriétaire reçoit donc les résultats lors du test. En cas de réaction positive, une rougeur et un gonflement plus important se produisent dans la peau à l’endroit de l’injection.

Lors du test IDR, une analyse en laboratoire est effectuée avec l’échantillon sanguin des anticorps du chien contre les différents allergènes.

Le résultat du test d’allergie peut servir de base pour le traitement par l’hyposensibilisation ou désensibilisation. Lors de l’hyposensibilisation, on injecte une petite quantité des allergènes qui avaient provoqué une réaction chez le chien. Les injections sont répétées selon un calendrier prédéfini et augmentées progressivement en quantité. Le but est que le système immunitaire du chien devienne insensible aux allergènes afin que la réaction allergique cesse. Dans 80 % des cas, les chiens traités sont entièrement ou en partie guéris de leur allergie.

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.