CHV AniCura Aquivet à Eysines logo

Contacter la clinique

05 56 95 01 01

19 avenue de la forêt, parc d'activité Mermoz, 33320, Eysines

S'y rendre

Le service de rééducation fonctionnelle du CHV AniCura Aquivet

Le CHV AniCura propose un service de rééducation fonctionnelle pour chien et chat.

La physiothérapie pour les chats 

Les chats bénéficient encore très peu de techniques de physiothérapie, déjà largement utilisées pour les chiens depuis une vingtaine d’années. Elles devraient connaître un essor en médecine féline dans les années à venir. 

Découvrez les conseils vétérinaires illustrés du Dr. Vet. Susanne Schaum (chef de service de la rééducation fonctionnelle du CHV Aquivet depuis 17 ans) sur les techniques de rééducations chez le chat…  

Définition de la physiothérapie chez le chat 

La physiothérapie regroupe diverses techniques issues de la médecine humaine qui sont ensuite adaptées à la médecine vétérinaire. Elles utilisent des thérapies manuelles et des agents physiques. 

La rééducation fonctionnelle vise à soulager la douleur, les conséquences de l’inflammation ou de l’immobilisation consécutive à un accident, une maladie ou une intervention chirurgicale. L’objectif est de restaurer dans les meilleures conditions les facultés locomotrices du chat. 

Il est souhaitable de commencer la rééducation le plus rapidement possible chez le chat afin de contrecarrer les effets négatifs de l’immobilisation (fonte musculaire, ankylose, escarres…). 

Quand la physiothérapie est-elle conseillée chez le chat ?

  • Les fractures consécutives à un accident, larupture du ligament croisé antérieur du genou, la chirurgie du genou (stabilisation de larotule), de lahancheou du coude, les tendinites, les entorses, les déchirures musculaires, les contractures…
  • Les atteintes neurologiques plus ou moins graves : déficiences d’un ou plusieurs membres ou paralysies. Parmi les causes, on trouve : leshernies discales, les fractures vertébrales, les embolies fibro-cartilagineuses, les dégénérescences neurologiques ou les atteintes desnerfs périphériques(par pincement, par exemple). Si la rééducation ne peut porter que sur les muscles, tendons, ligaments et articulations, l’amélioration des facultés locomotrices du chat est liée à la récupération neurologique.
  • Le traitement de l’arthrose, l’amaigrissementen complément d’un régime et le renforcement musculaire.

Techniques de rééducation chez le chat 

La kinésithérapie 

Il s’agit d’un travail par le mouvement. Pour cela, le praticien fait marcher le chat sur un tapis roulant, lui fait faire des exercices sur un ballon, un plateau lisphérique (Imoove Vet), etc. 

L’électrothérapie 

Il existe plusieurs techniques utilisant l’électricité, comme l'élctrostimulation transcutanée ou neuromusculaire par exemple. Leurs actions thérapeutiques sont multiples : diminution de l’inflammation et de la douleur, amélioration du fonctionnement neuromusculaire et articulaire. 

La thérapie par les ultrasons 

Il s’agit de micro-massages, effectués avec un appareil à ultrason, qui vont assouplir les tissus et réduire la douleur. 

L’hydrothérapie 

C’est la technique la plus connue utilisant de l’eau. Le travail se réalise en piscine ou sur un tapis roulant immergé dans l’eau. Cela permet de faciliter la mobilisation articulaire grâce à l’effet porteur de l’eau. 

La thermothérapie 

Cette technique consiste à appliquer de la chaleur sur les articulations, ce qui permet de détendre muscles et tendons. 

La cryothérapie 

Cette technique consiste à appliquer du froid, ce qui ralentit la conduction nerveuse et permet ainsi d’atténuer la douleur… 

Le laser  

Le laser est utilisé pour le traitement des sites de douleur, d’inflammation, d’adhérence, de fibrose, de contractures musculaires ou de déficit neurologique. 

Conclusion sur la rééducation chez le chat 

Les indications de la rééducation fonctionnelle sont donc nombreuses. Surtout utilisées chez le chien, elles sont tout à fait adaptables au chat. Lorsqu’une paralysie est irréversible malgré la rééducation (une atteinte neurologique lourde par exemple), des chariots roulants, des prothèses (en remplacement d’un membre) ou des orthèses (pour maintenir un membre) peuvent représenter des solutions alternatives. 

Erreur

Une erreur est survenue. Cette page ne répondra surement plus jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.