IRM pour animaux

L'imagerie par résonance magnétique est l'une des méthodes d'examen utilisées pour détecter et cartographier maladies et dommages corporels, en particulier dans le système nerveux, comme le cerveau et la moelle épinière.

L'imagerie par résonance magnétique, ou IRM, est une technique d'examen basée sur l'utilisation de champs magnétiques et d'ondes radio puissants. L'IRM n'implique aucun type de rayonnement contrairement aux radios classiques et à la tomographie assistée par ordinateur ou tomodensitométrie.

Comment fonctionne l'IRM ?

La technologie repose sur le fait que le corps est constitué principalement d’eau contenant des atomes d’hydrogène. Lorsque ces atomes sont exposés au champ magnétique de l'IRM, ils pivotent hors de leur position naturelle et s’alignent les uns avec les autres. Lorsque les ondes radio sont envoyées vers le corps, les atomes changent de position et chaque fois que les ondes radio sont désactivées, les atomes reviennent à leur position initiale en émettant des ondes radio.

Les ions hydrogène des différents tissus retrouvent leurs positions d'origine à des vitesses variables. C'est pourquoi le signal généré par des tissus différents varie. Ces différences de vitesse et l'intensité des ondes radio sont capturées par un récepteur particulier qui envoie ensuite le signal à un ordinateur générant des images détaillées de la zone étudiée. Les images montrent des coupes de la partie examinée du corps. L'orientation de ces coupes peut être ajustée sans que le chien ou le chat n'ait besoin d'être repositionné pendant l'examen.

Grâce à sa capacité à créer des images très détaillées, même de parties du corps enfermées dans les os, l'IRM a révolutionné le diagnostic des maladies, notamment en ce qui concerne le cerveau et la moelle épinière. Ainsi l'IRM est de loin la meilleure technique pour diagnostiquer les hernies discales et pour évaluer leur étendue et leur impact sur la moelle épinière et les tissus environnants. Les images peuvent être prises dans plusieurs plans différents : en longueur, en diagonale et en oblique.

Pourquoi passer un IRM ?

Un examen IRM fournit une meilleure différence de contraste entre différents types de tissus qu'un examen par tomodensitométrie. L'IRM permet également une distinction plus nette des tissus mous sains ou malades. L'IRM peut ainsi révéler des détails qui ne sont pas visibles en tomodensitométrie ou en radiographie.

Comment se passe un IRM ?

L'animal doit rester parfaitement immobile tout au long de l'examen dont la durée varie généralement entre 30 et 90 minutes. C'est pourquoi l'animal doit être anesthésié au préalable.

Puisqu'il sera anesthésié, l'animal doit être à jeun depuis la veille de l'examen. Une autre raison pour laquelle les chiens et les chats doivent être anesthésiés ou sous sédatif est le volume sonore important dans l'IRM pendant l'examen. Du coton est placé dans les oreilles de l'animal et parfois, on lui met même un casque antibruit.

Une «antenne» blanche est posée autour de la zone à examiner. C'est cette antenne qui capte les ondes radio du chien ou du chat. La table d'examen est insérée dans le tunnel magnétique (qui ressemble à celui utilisé en tomodensitométrie). Le tunnel mesure environ 1,5 m de long, pour les IRM dit à haut champs et est ouvert aux deux extrémités. Comme pour la tomodensitométrie, l'examen initial est souvent complété par un examen de suivi après injection par voie intraveineuse de produits à contraste. Ce produit à contraste est administré via un cathéter veineux placée avant le début de l'examen sur tous les patients passant un IRM.

Quels sont les risques de complications ?

L'examen par IRM signifie que l'animal est exposé à un puissant champ magnétique. Il est donc important que le propriétaire de l'animal indique au préalable si le chien ou le chat a des implants métalliques dans le corps telles que prothèses de hanche, vis osseuse, agrafes chirurgicales (clips), stimulateur cardiaque ou autre équipement similaire.

Tous les métaux, y compris les puces d'identification, provoquent des perturbations locales de l’image sous la forme de cavités noires. Certains métaux magnétiques peuvent chauffer lorsqu'ils sont soumis à des champs magnétiques puissants et peuvent provoquer des brûlures.

Les examens par IRM en tant que tels ne sont pas considérés comme associés à un quelconque risque ou à des effets secondaires, et comme les rayons X ne sont pas utilisés, l'examen peut être répété plusieurs fois sans causer de problèmes au chien. Comme pour toute intervention sous sédation / anesthésie il existe cependant toujours un risque.

Que se passe-t-il après l'examen ?

Le chien ou le chat rentre habituellement chez lui le jour de l'examen dans l'attente des résultats de l'IRM. L'examen génère de très nombreuses images, il faut donc en général un certain temps pour en étudier et évaluer les résultats.