Tiques et traitement préventif chez le chien

Tiques et traitement préventif chez le chien

La tique est un acarien qui se nourrit de sang et qui peut transmettre des bactéries et virus infectieux variés. Elle transmet les agents pathogènes après avoir sucé le sang de mammifères contaminés (par exemple des souris) et peut contaminer les animaux et les humains.

Le chien a de faibles chances d’être malade après la morsure d’une tique, mais si c’est le cas, la maladie peut être compliquée à traiter et parfois sérieuse.

Les maladies transmissibles par les tiques

Les tiques peuvent transmettre différentes maladies :

Symptômes

Les symptômes d’une maladie transmise par une tique comme l’anaplasmose sont :

Que peut-on faire soi-même ?

Vérifier le poil

Afin de réduire le nombre de tiques, il est conseillé de vérifier le corps du chien après chaque promenade. Passez méticuleusement un peigne dans le poil, les tiques peuvent ne pas avoir eu le temps de s’accrocher puisqu’elles se promènent souvent sur le corps avant de mordre.

Retirer les tiques

Si vous trouvez une tique sur le chien, elle doit être retirée aussi rapidement que possible. Le risque de transmission augmente avec la durée de la présence de la tique. Il n’est pas nécessaire d’enduire ou de badigeonner la tique avant de la retirer.

Parfois, une partie de la tête de la tique restent dans la peau du chien, mais cela n’aggrave normalement pas le risque d’infection par une des maladies qu’elle peut transmettre. Si le chien le permet, vous pouvez retirer les restes de la tique à l’aide d’une pince, mais cela n’est pas obligatoire.

Traitement préventif

Plusieurs traitements existent pour protéger le chien contre les tiques et ainsi les maladies qu’elles transmettent. Les traitements les plus connus pour leur effet contre les tiques sont les traitements de type pipette, les comprimés à croquer et les colliers. Ils contiennent différentes substances ayant différents effets sur la tique.

Certains traitements ont un effet répulsif, la tique va alors eviter de s'accrocher au chien. D’autres médicaments tuent les tiques qui entrent en contact avec le chien. Certains médicaments durent toute la saison et d’autres doivent être administrés à quelques semaines d’intervalle.

Il est important de respecter les consignes du fabricant du médicament utilisé. Sachez que certains traitements contre les tiques pour chien sont très dangereux pour les chats. Lisez attentivement la notice avant de traiter le chien et cas de doutes demandez l'avis de votre vétérinaire.

Les médicaments contre les tiques peuvent avoir des effets secondaires, tels que des démangeaisons, des pertes de poils ou des rougeurs et dans de rares cas, des effets neurologiques tels que des tremblements et de la léthargie. Si le chien est victime d’effets secondaires, retirez le collier ou lavez le chien au shampoing s’il a été traité avec une pipette. Enfin, contactez votre vétérinaire afin de signaler les effets secondaires.

Quand consulter un vétérinaire ?

Si l’état général du chien est affecté, s’il souffre de fièvre, de fatigue, d’instabilité ou de douleurs articulaires ou musculaires, consultez votre vétérinaire. N’oubliez pas de mentionner que le chien a été piqué par une tique.

Informations sur la tique

La tique (Ixodes ricinus) est présente sur tout le territoire français, à l’exception du pourtour méditerranéen. Elle est également répandue en Italie et en Espagne.

Les tiques vivent essentiellement dans les forêts et les herbes hautes. Elles aiment les milieux ombragés et humides, comme les forêts de feuillus à la végétation dense. La saison des tiques est de mars à novembre. Son cycle de vie est de 2 à 6 ans, elle passe du stade d’œuf à celle de nymphe puis devient adulte. À chaque stade de sa vie, elle doit boire du sang pour atteindre le stade suivant, mais elle peut survivre longtemps sans se nourrir.

Lorsque la tique est active, elle attend dans la végétation, sur un brin d’herbe, le passage d’un animal. Les hôtes sont surtout des souris et des rongeurs, mais peuvent aussi être des humains.

La tique la plus commune, Ixodes ricinus, n'a pas d'yeux. Lorsqu’elle détecte des mouvements dans la végétation, du dioxyde de carbone ou des odeurs, elle étend ses pattes de devant et s’agrippe aux poils du chien qui passe, puis elle pique la peau avec sa partie buccale constituée d’un rostre pour mieux se fixer et ensuite sucer le sang de son hôte.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.