Parasites intestinaux chez le chien

Parasites intestinaux chez le chien

Plusieurs vers intestinaux et parasites unicellulaires peuvent infecter nos chiens. Des parasites différents attaquent différents systèmes organiques mais les plus fréquentes infections parasitaires concernent le tube digestif.

Les différents parasites pouvant infecter le chien

Toxocara canis ou ascaris du chien, les helminthes et le Trichuris trichiura sont des nématodes ou vers ronds et des parasites intestinaux. Il peut exister aussi des infections de vers plats ou de parasites unicellulaires. On classe parmi les vers plats le petit ténia du renard, le petit ténia du chien et le cestode Mesocestoides sp appelé communément ver plat.

Nématodes, ou vers ronds

L’ascaris du chien (Toxocara canis) est le plus fréquent chez les jeunes chiens. Les animaux infectés par l'ascaris sont souvent victimes de vomissements, de diarrhées et/ou maigrissent. Les chiots sont contaminés par le biais de leur mère si elle est infectée, soit in utero soit après la naissance via le lait maternel et doivent donc toujours être vermifugés avant d'être vendus. De nombreux chiens sont contaminés par les selles d'un autre ou par des animaux sauvages porteurs. L’ascaris, d’une longueur d’environ 5 cm, est parfois visible si le chien infecté vomit.

Les helminthes sont principalement présents chez les chiens de chenil ou chiens de chasse, mais ne sont pas très courants. Le ver est petit, de 0,5 à 2 mm de long seulement. Malgré sa petite taille, il peut absorber de grandes quantités de sang et provoquer une anémie, en particulier chez les chiots. L'infection se produit par les larves présentes dans un environnement contaminé mais peut aussi passer par le lait maternel.

Le Trichuris trichiura n'est observé que plus rarement. Il absorbe du sang de la muqueuse intestinale et peut occasionner des diarrhées sanguinolentes, un amaigrissement et des douleurs abdominales.

Cestodes, ou vers plats

L’infection par les cestodes ou vers plats est relativement courante, mais se produit généralement sans symptômes. Les chiens peuvent être infestés de plusieurs espèces de vers plats. Les cestodes ont l’apparence de petits “grains de riz”, isolés ou assemblés sous forme de chaîne. Les vers plats ne sont pas directement transmissibles d’un chien à un autre, la contamination se fait par l’intermédiaire d’autres animaux tels que les puces, le poisson cru ou des déchets d’abattage. Les différents cestodes ont des "hôtes intermédiaires" variés. Le chien mange ces hôtes intermédiaires et développe ensuite une infection parasitaire. Le ver plat le plus courant chez le chien est le Mesocestoides sp.

Il existe deux types de petits ténias pouvant infecter les chiens : celui du renard et celui du chien. Le petit ténia du renard (Echinococcus multilocularis) n'engendre en général pas de symptôme. Le chien s'infecte en mangeant des petits rongeurs porteurs du parasite. Les œufs sont petits et se diffusent facilement avec le vent, c'est pourquoi on les trouve sur des baies, des champignons, des légumes et dans la fourrure du chien. Ce ver peut occasionner des maladies graves chez les humains.

Le petit ténia du chien (Echinococcus granulosus) vit dans l'intestin du chien et lâche des œufs pouvant infecter les humains et provoquer une echinococcose. Le ver ne provoque aucun symptôme chez le chien infecté. Il se propage au chien par le biais d'animaux contaminés, par exemple des déchets de boucherie.

Giardias et coccidies

Les Giardias et les coccidies sont de petits parasites pouvant infecter la muqueuse intestinale du chien. Ces parasites sont assez communs et peuvent provoquer des diarrhées chez les jeunes chiens. Les Giardias étant très contagieuses et difficiles à éliminer de l’environnement, un assainissement minutieux s'impose. Les coccidies sont en revanche relativement faciles à éliminer.

Les symptômes de parasites intestinaux chez le chien

Le chien peut être infecté par un ver sans présenter de symptômes. La plupart des vers sont généralement visibles dans les matières fécales et les œufs ne sont pas visibles à l’œil nu. Les symptômes provoqués par les parasites intestinaux peuvent être des :

Diagnostic

Le diagnostic est établi au moyen d'analyses de selles. Le prélèvement se fait en trois fois et les échantillons fécaux sont envoyés en laboratoire pour analyse.

Comment traiter les parasites intestinaux chez le chien ?

La vermifugation curative se fait après obtention du résultat d’analyse des échantillons fécaux ; un traitement spécifique étant administré selon le parasite décelé. Des produits vermifuges sont disponibles sous forme de comprimés, de pâtes ou de solutions liquides. Le type de vermifuge est choisi en fonction du type de ver parasitant le chien.

Votre vétérinaire pourra, lors de la visite annuelle de votre animal, vous conseiller un traitement préventif en fonction du mode de vie de votre animal.

Le traitement des jeunes chiots comporte par contre une vermifugation périodique. En effet, ceux-ci sont vermifugés à plusieurs reprises durant leurs premiers mois d’existence afin d’éviter une surinfection par des ascaris. La première vermifugation doit avoir lieu lorsque les chiots sont âgés de 3 semaines. Ils doivent ensuite être traités tous les deux à quatre mois jusqu’à l’âge de trois mois.

Lors de voyages à l'étranger avec un chien, vous devez suivre certaines règles et exigences concernant la vermifugation. Demandez conseil à votre vétérinaire.