Maladie d

Maladie d’Addison chez le chien

La maladie d’Addison résulte d’une production insuffisante de cortisol et d’aldostérone.

De nombreuses fonctions corporelles dépendent des hormones. Les glandes surrénales sont des organes qui produisent les minéralocorticoïdes et les glucocorticoïdes (dont le cortisol, la cortisone naturelle produite par le corps). Cette production peut être affectée ou arrêtée pour une raison ou une autre et l’animal peut présenter différents symptômes.

Les causes de la maladie d'Addison chez le chien

La forme la plus habituelle de la maladie d’Addison est une déficience immunitaire. Le système immunitaire attaque son propre tissu (dans ce cas la glande surrénale) qui est détruit et la production d’hormones est réduite puis s’arrête totalement. Certaines races sont plus prédisposées à cette variante qui est soupçonnée d’être héréditaire. Parmi les races concernées se trouvent entre autres le chien d’eau portugais, le caniche, le west highland white terrier, le bearded collie, le terrier irlandais à poil doux, le rottweiler, le Leonberg, le dogue allemand, le chien chinois à crête.
Les tumeurs et les saignements peuvent aussi détruire les glandes surrénales et ainsi leur production d’hormones.

La cause peut également se situer en dehors des glandes surrénales, lorsque le signal envoyé par le cerveau qui régule la production d’hormones dans les glandes surrénales est faible ou inexistant.

Les symptômes de la maladie d'Addison chez le chien

Les symptômes de la maladie d’Addison sont assez peu caractéristiques comme :

Les autres symptômes se manifestent sous forme d’un manque d’appétit, d’une perte de poids et d’un faible taux d’hémoglobine.

La forme aiguë de la maladie est appelée « crise d’Addison ». La vie du chien est menacée avec des symptômes tels :

Les maladies s’apparentant à la maladie d’Addison sont l’insuffisance rénale aiguë (IRA), les maladies de l’appareil digestif, l’inflammation du pancréas, la pancréatite et les maladies hépatiques.

Diagnostic

Si votre chien souffre d’une sévère crise addisonienne, consultez un vétérinaire en urgence, car sa vie peut être en danger. 

Un chien présentant des symptômes moins spécifiques et plus généraux est souvent considéré comme souffrant de la maladie d’Addison.

Les examens sanguins sont effectués pour détecter d’éventuels troubles électrolytiques, une activité rénale trop élevée et le taux de globules rouges.
Le chien peut aussi présenter un faible taux de sucre dans le sang. L’essai de stimulation par l’ACTH permet de diagnostiquer avec précision la maladie d’Addison. L’ACTH est une hormone sécrétée par l’hypophyse pour stimuler la production d’hormones par les glandes surrénales. Si le tissu des glandes surrénales est endommagé en raison par exemple d’une maladie du système immunitaire, l’essai de stimulation par l’ACTH est faible ou nul.

Traitement

Le traitement en cas de crise sévère consiste à administrer de grandes quantités de liquide directement dans le sang. Cela permet de corriger à la fois la déshydratation et les troubles électrolytiques. À ce stade, la cortisone est également administrée. Si l’effet est important sur la valeur du pH du sang ou si les troubles électrolytiques sont graves, un traitement plus spécifique sera nécessaire pour y remédier. Le traitement se prend à vie et sous forme de comprimés de minéralocorticoïdes et de glucocorticoïdes.

Dans certains cas exceptionnels, un complément de comprimés de sel est nécessaire pour corriger totalement l’équilibre en sel dans le corps du chien. Les chiens traités pour la maladie d’Addison vivent très bien, mais sont parfois plus sensibles au stress. Un complément de cortisone peut être prescrit pour une durée définie.

Au début du traitement, les visites de contrôle sont rapprochées, mais une fois que le chien est stabilisé, une ou deux visites par an suffisent.