Incontinence urinaire chez le chien

Incontinence urinaire chez le chien

L’incontinence urinaire ou les fuites urinaires signifient que le chien pour une raison ou une autre ne peut pas se retenir. Il ne faut pas confondre cette condition avec le comportement des chiots qui urinent dans la maison avant d’avoir été éduqués à la propreté.

Causes de l'incontivence urinaire chez le chien 

Les causes de l’incontinence urinaire chez le chien sont nombreuses et les symptômes varient selon les causes sous-jacentes.

L’incontinence chez la chienne stérilisée

Certaines chiennes stérilisées peuvent souffrir d’incontinence pendant quelques mois à quelques années après l’opération. L’absence d’œstrogène, l’hormone femelle, peut entraîner le relâchement du muscle obturateur de la vessie et la chienne a des fuites d’urine lorsqu’elle dort par exemple. Cette condition est traitée à l’aide de médicaments qui contiennent de l’œstrogène. Parfois, des médicaments qui renforcent le tonus musculaire sont utilisés pour aider le muscle obturateur de la vessie.

Infection des voies urinaires/cystite

Les infections des voies urinaires et les cystites peuvent provoquer des incontinences urinaires. L’urine peut contenir du sang ou sentir mauvais. Cette condition est plus habituelle chez les chiots dont le système immunitaire n’est pas entièrement développé. Si un chien souffre d’infections récurrentes des voies urinaires, il est nécessaire d’en trouver la raison. Les symptômes chez un chiot souffrant d’une infection des voies urinaires peuvent se manifester sous forme d’une soif accrue et parfois de la fièvre ou des symptômes au niveau de l’estomac ou l’intestin. 

Calcul de la vessie et infection urinaire chez le chien 

Les calculs de la vessie peuvent causer des fuites en raison de l’infection secondaire liée aux calculs. Les calculs de la vessie peuvent perturber le débit et empêcher le chien de totalement vider sa vessie quand il urine.

Remarque : les calculs peuvent surtout chez les mâles obstruer l’urètre (dysurie). C’est une condition qui peut être fatale et le chien doit rapidement être vu par un vétérinaire. Certains animaux souffrant de dysurie peuvent avoir une miction par petites gouttes.

Soif accrue

Si le chien boit davantage, il a besoin d’uriner plus souvent et pourra avoir du mal à se retenir s’il ne peut pas sortir rapidement. De nombreuses maladies engendrent une soif accrue, dont la métrite, les maladies rénales, le diabète et la maladie métabolique appelée syndrome de Cushing. Si le chien souffre d’une de ces maladies, d’autres syndromes peuvent apparaître tels qu’une perte de poids, une respiration sifflante et de la fatigue. Un chien avec une soif accrue doit toujours être vu par le vétérinaire.

Malformations congénitales ou acquises des voies urinaires

Les anomalies telles qu’un uretère ectopique, signifient que l’uretère partant des reins est mal placé et provoque une incontinence. Dans certains cas la malformation peut être corrigée, mais cela ne suffit pas toujours pour guérir l’incontinence. Il arrive aussi que des différences anatomiques telles que des rétrécissements apparaissent après un traumatisme ou une intervention chirurgicale et la vessie ne se vide plus correctement lorsque le chien urine, mais fuit à d’autres moments.

Lésion nerveuse et incontinence urinaire chez le chien 

La vidange de la vessie est un processus complexe qui est géré par le système nerveux autonome, et en cas de lésion nerveuse, par exemple après un accident de la route ou une hernie discale, le processus de la miction peut cesser de fonctionner. Le pronostic de guérison varie selon les cas et dépend de l’étendue des lésions.

Symptômes de l’incontinence urinaire chez le chien

Le chien perd de l’urine involontairement. Selon la cause sous-jacente le chien peut aussi manifester d’autres symptômes tels qu’une soif accrue ou de la fièvre.

Diagnostic de l'incontinence urinaire chez le chien 

En plus d’un examen clinique général, le vétérinaire analyse aussi l’urine afin de détecter toute infection, calculs et autres perturbations des voies urinaires pouvant expliquer l’incontinence. La concentration d’urine est également analysée. Une analyse sanguine est souvent effectuée ainsi que des examens d’imagerie par radiographie, échographie, scanner ou IRM.

Traitement de l'incontinence urinaire chez le chien

Le traitement dépend des causes sous-jacentes de l’incontinence.

Pronostic

Dans la plupart des cas, le chien est guéri de son incontinence si elle est traitée de manière adaptée. Dans certains cas, par exemple si l’incontinence provient d’une lésion nerveuse, elle peut être irréversible.