Hernie discale chez le chien

Hernie discale chez le chien

Le dos du chien est comme celui de l’humain, constitué de vertèbres alignées les unes contre les autres. Entre chaque vertèbre, des disques intervertébraux servent d’amortisseur. En cas de hernie discale, le disque s’est soit déplacé vers le haut et dans le canal rachidien, là où se trouve la moelle épinière, soit il s’est rompu et le liquide gélatineux est sorti ou s’est parfois calcifié dans le canal vertébral.

La moelle épinière du chien se trouve dans la colonne vertébrale. Lorsqu’un chien souffre d’une hernie discale, le noyau du disque intervertébral vient comprimer la moelle épinière et les méninges. Si la moelle épinière est endommagée, les membres postérieurs ne fonctionnent plus correctement et parfois les quatre membres sont affectés selon l’emplacement de la hernie discale. Des hémorragies peuvent se produire autour et dans la moelle épinière, qui peuvent engendrer des oedèmes et des lésions médullaires.

Symptômes de la hernie discale chez le chien

Les symptômes varient depuis des douleurs jusqu’à une paralysie totale, selon les causes et l’emplacement de la lésion. La hernie discale se produit le plus souvent entre les vertèbres thoraciques et les vertèbres lombaires, mais elle peut aussi se produire au niveau des vertèbres cervicales. Les symptômes sont alors de fortes douleurs et parfois une boiterie ou une mobilité réduite de l’une ou des deux pattes avant. En cas de hernie discale aiguë, l’animal peut souffrir de boiterie des quatre pattes.

Les différents stades de la hernie discale chez le chien

Les hernies discales peuvent être réparties dans les catégories suivantes en fonction de la gravité des symptômes :

Diagnostic de la hernie discale chez le chien

La plupart des hernies discales ne sont pas visibles sur une radiographie normale, puisque les disques sont composés de cartilage. Dans certains cas, les disques endommagés se calcifient et sont donc visibles à la radiographie. Afin d’établir un diagnostic précis, une radiographie dite de contraste, la myélographie, est nécessaire. Le produit de contraste est injecté dans le canal rachidien pour pouvoir voir où se situe la constriction. Aujourd’hui, il existe des techniques de diagnostic par imagerie encore avancée comme l’imagerie par résonance magnétique (IMR) ou le scanner. Ils permettent de voir avec plus de précision où se trouvent les dommages et même ceux à l’extérieur du canal rachidien.

Traitement de la hernie discale chez le chien

Le traitement médical conservateur

Un traitement médical conservateur peut être tenté pour les chiens qui présentent les symptômes aux stades 1 et 2. Un traitement chirurgical est recommandé en urgence pour les stades 3, 4 et 5.
Le traitement comprend un repos complet, le chien ne doit même pas se déplacer dans la maison, il doit être attaché ou maintenu dans une cage et être porté pour monter ou descendre les escaliers lors des premières semaines. La douleur et l’inflammation sont traitées avec des médicaments et il est très important que le chien ne puisse pas bouger librement lorsqu’il commence à se sentir mieux.

Dans la plupart des cas pour les chiens aux stades 1 et 2, l’amélioration se produit en 2 à 8 semaines. Si aucune amélioration n’est visible, une nouvelle évaluation peut être envisagée ainsi qu’une opération. L’opération s’effectue normalement en urgence pour les chiens avec les symptômes 3, 4 et 5. L’opération doit être effectuée aussi rapidement que possible après le début de symptômes afin d’obtenir les meilleurs résultats, de préférence sous 8 à 48 heures. Cela est particulièrement important si le chien n’a plus de sensibilité à la douleur.

L'opération

Pour les chiens aux stades 1 et 2, l’opération constitue une option s’ils ne répondent pas au traitement médical ou si les symptômes reviennent. L’opération est moins urgente et peut être planifiée. Au cours de l’intervention d’une hernie discale, le canal rachidien est ouvert pour atteindre le noyau vertébral qui est sorti et ainsi libérer la moelle épinière de la compression. L’opération n’est pas sans risque. La moelle épinière est une zone très sensible et l’opération peut aggraver les symptômes en raison de saignements, ou d’œdème post opératoire. Parfois la moelle épinière est tellement endommagée par la hernie discale, dans les stades 5, qu’elle ne retrouve jamais sa fonction même si tout se passe bien au moment de l’intervention.

La convalescence post-opératoire

Après une opération de hernie discale chez un chien paralysé, la convalescence peut être longue. Le chien a du mal à marcher, il peut même être incontinent et avoir besoin d’aide pour vider sa vessie au début. Des séances de kinésithérapie sont nécessaires. Le chien qui a du mal à se retourner doit être surveillé, car il risque de développer des escarres ainsi que d’autres complications. Le pronostic est généralement bon, pour les stades 3 qui sont opérés même si il faut du temps pour une guérison complète. Le pronostic est réservé pour les stades 4 et 5.