Epilepsie chez le chien

Épilepsie chez le chien

Le cerveau est composé de milliards de cellules nerveuses qui communiquent entre elles par des signaux chimiques et électriques. L’épilepsie est une maladie provoquée par l’hyperactivité des cellules nerveuses. Tout comme chez l’humain, l épilepsie se caractérise par la survenue de crises.

Les symptômes de l'épilespie chez le chien

Les crises d’épilepsie du chien peuvent être partielles (également appelées focales) ou généralisées selon la part du cerveau concernée. En cas de crise partielle, les symptômes ne sont visibles que dans une partie du corps. La crise généralisée implique en revanche l’ensemble du corps.

Certains chiens changent de comportement juste avant une crise, recherchent le contact et sont nerveux. La crise épileptique se caractérise par des mouvements stéréotypés, épisodiques et involontaires ou un comportement plus rigide avec éventuellement des spasmes dans certaines parties ou l’ensemble du corps. Souvent pendant la crise, le chien bave, urine et défèque.

La perte de conscience peut survenir, mais ce n’est pas systématique. Les crises durent habituellement de 1 à 2 minutes. Le chien peut ensuite être nerveux, confus ou agressif. La plupart des crises se déclenchent lorsque le chien se repose ou dort.

Les causes de l’épilepsie chez le chien

Épilepsie primaire ou idiopathique chez le chien

Chez les chiens et les humains, on utilise la dénomination d’épilepsie idiopathique pour décrire un syndrome épileptique considéré comme ayant peut-être ou définitivement une origine génétique. L’épilepsie idiopathique est la cause principale des crises d’épilepsie chez le chien et elle commence normalement entre l’âge de 1 et 5 ans. Elle touche environ 1 à 2 % de la population canine. Certaines races sont plus affectées que d’autres.

Épilepsie secondaire chez le chien

Les crises secondaires surviennent après une maladie ou une blessure dans le cerveau (par exemple une tumeur ou un traumatisme crânien) ou après une affection du cerveau comme un empoisonnement ou une hypoglycémie.

Comment diagnostique-t-on l'épilepsie chez le chien ?

Il n’existe aucun diagnostic pour déterminer une épilepsie primaire ou idiopathique. Le seul moyen est de procéder à un diagnostic par élimination. L’examen consiste à éliminer les autres maladies dans le corps ou le système nerveux qui peuvent causer une crise d’épilepsie.

Lors d’épilepsie primaire, le chien est en bonne santé entre les crises et les examens neurologiques et les examens complémentaires n’indiquent aucune anomalie.

En cas de suspicion d’épilepsie secondaire, la démarche diagnostique est plus lourde et peut inclure :

Traitement de l’épilepsie chez le chien

En général, il est conseillé de commencer un traitement si les crises se produisent plus d’une fois toutes les 6 ou 8 semaines, si elles sont regroupées (plusieurs crises dans la même journée) ou longues.
Le traitement est normalement à vie et vise à réduire voire à éliminer les crises d'épilepsie du chien. Le traitement peut engendrer des effets secondaires et le rapport bénéfice / risque doit être discuté avec le vétérinaire.

Il est important de savoir que la réponse au traitement est très variable d’un individu à l’autre : certains y répondant très bien, d’autres assez mal.

Les chiens sous médicament contre l’épilepsie doivent consulter un vétérinaire au moins une fois par an.