Déchaussement dentaire chez le chien

Déchaussement dentaire chez le chien

De profondes poches parodontales entre la dent et la mâchoire favorisent le développement de bactéries et la dent commence à se déchausser. Ces poches profondes présentent un environnement particulièrement favorable aux bactéries et dans certains cas, des bactéries de putréfaction qui ne supportent pas l’oxygène, des bactéries anaérobies, s’y développent. La maladie peut alors s’aggraver très rapidement et de nombreuses dents risquent de se déchausser en raison de la destruction de la mâchoire autour de la dent.

Causes du déchaussement des dents chez le chien

Le tartre peut souvent engendrer un déchaussement dentaire, appelé parodontite. Les bactéries envahissent la plaque dentaire où des restes alimentaires s’accumulent à la surface des dents. À l’aide de la salive, la plaque se calcifie et forme le tartre.

Les gencives avoisinantes sont attaquées par les bactéries et le chien présente une inflammation du tissu gingival, c’est-à-dire une gingivite. Au début, l’inflammation de la gencive peut se trouver autour d’une ou plusieurs dents, mais progressivement, elle peut atteindre des parties plus importantes de la cavité buccale. D’épaisses couches de tartre se forment sur les dents et la gencive est rouge et saigne facilement. Par la suite, la mâchoire est atteinte par l’inflammation, et la dent se décompose.

Symptômes du déchaussement des dents chez le chien

De nombreuses personnes recherchent la cause de la mauvaise haleine d’un chien. Le propriétaire de l'animal peut voir le tartre et parfois se rendre compte que le chien mange moins bien ou pas du tout. Le déchaussement peut aussi se voir parce que le chien a du mal à mâcher des aliments durs ou des os et il saigne facilement des gencives lorsqu’il mange.

Tout comme chez l’humain, la rage de dents peut affecter l’humeur et parfois le maître vient consulter parce que le chien se comporte différemment de son habitude.

Quels chiens sont touchés par la parodontite ?

Les chiens de tout âge peuvent souffrir de parodontite, même si la maladie est plus fréquente chez les sujets plus âgés. Certaines races y sont plus susceptibles que d’autres, et celles de petite taille en particulier. Le Yorkshire Terrier, le Teckel nain, l’Épagneul nain continental, le Schnauzer miniature, le Caniche nain, le Chihuahua et le Cavalier King Charles Spaniel souffrent souvent d’une accumulation de tartre et donc de parodontite.

Évolution du déchaussement des dents chez le chien

Si le déchaussement des dents du chien est avancé, certaines dents ne pourront pas être préservées en raison de l’état de la mâchoire. Dans les poches parodontales profondes, autour d’une ou de plusieurs racines, les bactéries s’installent et la maladie progresse. Il existe alors un grand risque que le chien souffre de rage de dents ou qu’il ait mal lorsqu’il mange. À ce niveau de la maladie, les saignements et les fistules dentaires sont fréquents.

Lorsque le déchaussement est très avancé, les dents atteintes sont souvent arrachées. Si les poches sont moins profondes, un nettoyage sous anesthésie associé à des mesures préventives suffit normalement pour arrêter la maladie. Parfois, les gencives arrivent à se fixer aux racines dentaires, mais la mâchoire détruite ne peut pas être reconstituée. Il est donc essentiel d’avoir recours à un traitement dès que possible.

Traitement de la parodontite chez le chien

Le tartre accumulé sous la gencive constitue le plus grand danger. C’est là que se développent les bactéries responsables du déchaussement dentaire. Le raclage à l’aide d’une curette sur un chien éveillé n’est pas d’une grande utilité pour empêcher l’avancée de la maladie. Cela peut au contraire masquer la réalité si seul le tartre visible est éliminé et que le tartre sous la gencive est laissé.

Pour effectuer un nettoyage professionnel des dents, le chien doit être endormi. Il est ainsi possible d’arracher les dents récemment touchées et celles qui le sont depuis plus longtemps. Même les dents fracturées ou mal placées et causant des problèmes aux dents adjacentes peuvent être extraites. Il n’est pas inhabituel que le vétérinaire arrache plus de dents que le nombre estimé au moment de l’examen, avant l’anesthésie du chien. Le chien s’en sort souvent bien, même avec plusieurs dents en moins.

Afin de pouvoir suivre le développement de la maladie et pouvoir évaluer le résultat du traitement et le suivi, les poches parodontales sont mesurées autour de chaque dent en même temps que le détartrage. Un journal dentaire permet de suivre l’évolution de la maladie.

Il faut comprendre l’étendue du traitement dont le chien a besoin, et parfois aussi le planifier en étapes. En cas de parodontie, il est plus adapté d’effectuer plusieurs interventions dans la mesure où elles sont longues, comme l’extraction de plusieurs grandes dents.

Radiographie

La radiographie est un outil utile lors du traitement de la parodontite chez le chien. On peut voir son développement et observer plus facilement les points douloureux tels que les abcès au niveau des racines. La radiographie permet de détecter tôt des maladies dont les chiens souffrent rarement (résorption dentaire) et qui détruisent la dent de l’intérieur et forment des caries douloureuses.

Prévention de la parodontite du chien

La prévention est la meilleure solution pour éviter le déchaussement dentaire. Même si quelques dents sont déjà atteintes, la maladie peut être prévenue et arrêtée, et les autres dents ne seront pas touchées par la parodontite. Le brossage quotidien des dents est une méthode de prévention. N’oubliez pas d’inspecter régulièrement la gueule de votre chien.