Arthrose chez le chien

Arthrose chez le chien

L’arthrose est souvent d’origine génétique chez le chien. Elle apparaît petit à petit et elle est difficile à détecter, car le chien s’adapte à la douleur.

Chez le chien, l’articulation comprend normalement la capsule articulaire, les ligaments, le cartilage et le liquide synovial. L’articulation est entourée de tendons et de muscles. Le cartilage est constitué d’un matériau complexe qui, chez le chien adulte, est composé à 70 % d’eau. Le fluide synovial apporte des nutriments tels que le glucose, l’oxygène et les acides aminés. Le cartilage est élastique et absorbe les chocs.

Les parties mobiles sont enfermées dans la capsule articulaire remplie de liquide synovial qui sert de lubrifiant et limite les frictions dans l’articulation. Le mouvement de l’articulation et la pression qu’elle subit affectent le volume du liquide synovial. Le liquide synovial nourrit le cartilage et les ligaments en nutriments.

Cause de l'arthrose chez le chien

L’arthrose chez le chien peut apparaître sans facteurs sous-jacents ou être la conséquence d’une maladie articulaire comme la dysplasie du coude ou de la hanche, la luxation de la rotule, l’ostéochondrose ou après un traumatisme tel qu'une fracture ou la rupture du ligament croisé (Dans ce dernier cas, la progression de l'arthrose peut toutefois être ralentie au moyen d'une opération des ligaments croisés). Les races de chiens de grandes et moyennes tailles y sont particulièrement sujettes, mais elle peut aussi toucher les petits chiens.

L’arthrose peut réduire la mobilité articulaire suite à l’épaississement de la capsule articulaire ou de la douleur liée au gonflement de l’articulation. Lorsque la maladie progresse, des craquements (frottements) sont audibles lorsque la patte se plie et se déplie.

Avec la dégradation de l’articulation arthrosique, le cartilage peut s’user jusqu’à exposer l’os, ce qui est douloureux. Le corps compense en accumulant de la matière osseuse autour de l’articulation pour réduire la mobilité et ainsi réduire la douleur lorsque les os entrent en contact.

Les conséquences de cette compensation causée par l’articulation atteinte sont parfois une musculature modifiée et une surcharge sur d’autres articulations. Les douleurs apparaissent aussi dans les muscles ce qui est plus difficile à gérer pour le chien que la simple douleur articulaire.

Symptômes de l'arthrose chez le chien

Les symptômes de l’arthrose peuvent varier considérablement. Lors d’une radiographie de l’articulation de la hanche et du coude d’un jeune chien, l’arthrose peut être décelée sans autre signe. Certains chiens avec de l’arthrose vivent sans problèmes pendant de nombreuses années.

Les symptômes les plus fréquents sont la boiterie et la rigidité à des degrés variés. La boiterie et la rigidité sont surtout visibles lorsque le chien s’est reposé. La boiterie et la rigidité se réduisent lorsque les muscles s’échauffent. La boiterie s’aggrave après une activité, des jeux ou un travail intense. La gravité de la boiterie et de la rigidité peut aussi varier en fonction de la saison.

En raison de la douleur et de la rigidité, le chien souffrant d’arthrose ne souhaite pas ou n’est pas en mesure d’effectuer certains mouvements ou tâches comme se lever, sauter, monter des marches et faire une activité comme la chasse ou celle d’un chien de travail.

Au stade précoce du développement de l’arthrose, il est normal que le chien boite de temps en temps. La douleur peut ensuite être plus continue, même au repos. La douleur est visible, car le chien ne semble pas pouvoir s’installer correctement et change de position souvent, se déplace la nuit et halète.

Les autres symptômes possibles :

Quand consulter un vétérinaire ?

Si la boiterie ne s’améliore pas au bout de 15 jours malgré le repos ou si le chien a les symptômes indiqués ci-dessus sans amélioration.

Comment est établi le diagnostic ?

L’arthrose se caractérise par des douleurs articulaires, une mobilité articulaire réduite, un remplissage de l’articulation et, à des degrés variés, une inflammation et une boiterie.

Les douleurs musculaires sont très fréquentes avec l’arthrose. Un muscle ou un groupe de muscles peut être tendu ou douloureux parce que le chien essaye de soulager l’articulation qui lui fait mal. Avec des problèmes d’arthrose sur les postérieurs, les muscles du dos sont souvent tendus et douloureux en raison d’une mauvaise charge.

Après un examen clinique, un examen approfondi avec une radiographie permet éventuellement de mieux comprendre le problème et sa progression. L’ostéochondrose (anomalie de la croissance de l’os) est une cause de l’arthrose. Certaines articulations sont plus exposées que d’autres. Les articulations les plus touchées sont celles des coudes, des hanches, des genoux, des doigts et des tarses. Celle des épaules et des carpes sont moins touchées.

Lors du diagnostic, un traitement, de l’activité physique et un régime alimentaire adapté peuvent permettre d’obtenir les meilleurs résultats possibles pour le chien.

Traitement médical de l'arthrose chez le chien

Un des points importants du traitement de l’arthrose consiste à réduire l’inflammation. Avec le médicament adapté, les problèmes se réduisent et la qualité de vie s’améliore. Certains chiens s’en sortent sans anti-inflammatoires et médicaments analgésiques.

Que peut-on faire soi-même ?

Exercice physique pour un chien présentant de l'arthrose

Exercices conseillés

Pour réduire le problème de l’arthrose et éventuellement retarder son développement, le chien doit faire de l’exercice régulièrement mais avec modération. Le chien se sent mieux en faisant plusieurs petites promenades plutôt qu’une grande. Il doit faire la même quantité d’exercice tous les jours de la semaine avec les mêmes routines toute l’année sur des surfaces souples.

En cas d’exercice ou d’activité plus intense, l’échauffement est important pour réduire le risque de blessures. Il faut également penser à le « refroidir » à l’aide d’une promenade plus calme après une séance d’activité physique plus intense afin que les muscles puissent éliminer tous les déchets de manière efficace. Ne laissez jamais le chien se reposer dans un véhicule froid trop longtemps ou après la promenade.

Un chien avec de l’arthrose peut bouger beaucoup mais le plus important est de le faire progressivement. De petites promenades sont parfaites pour commencer et au fur et à mesure que la rigidité disparaît et que la musculature s’améliore, l’intensité peut être augmentée et la promenade allongée.

Exercices à éviter

En cas d’arthrose, il faut éviter les jeux violents avec d’autres chiens, l’exercice sur des surfaces dures, les promenades à vélo et les autres activités intenses telles que le lancer de balle.

Un chien avec de l’arthrose a souvent peur de glisser. Son état risque de se détériorer de manière considérable s’il glisse. Essayez d’éviter de laisser le chien se reposer à des endroits où des plaques de verglas peuvent se former l’hiver.

Autres exercices pour le chien atteint d'arthrose

Les autres exercices possibles en cas d'arthrose chez le chien sont les suivants :

Alimentation et complément nutritionnel

Certains compléments nutritionnels contiennent à la fois de la glucosamine et du sulfate de chondroïtine qui sont les éléments de base de la formation d’un nouveau cartilage et ils se trouvent naturellement dans le corps. Il n’existe aucune étude scientifique fiable qui indique qu’un complément alimentaire réduise les symptômes en cas d’arthrose aussi bien chez le chien que chez l’humain.

Réduire le surpoids du chien

Une charge mécanique augmentée en raison du surpoids peut accélérer la destruction des articulations. Une étude indique que la réduction du poids chez le chien a réduit la douleur et la nécessité de médicaments chez les chiens atteints d’arthrose.

Si le chien est en surpoids, des aliments spéciaux existent avec moins de graisses et plus de fibres et qui accélèrent la perte de poids.

Autres conseils

L’hiver, il est conseillé d’utiliser une couverture sur le chien afin d’éviter que les muscles refroidissent et se raidissent. S’il y a beaucoup de neige l’hiver, laissez le chien courir dans la neige profonde pendant de courtes périodes pour se muscler.

Pour réduire la douleur, le chien doit dormir sur une surface souple à la maison. Les tapis empêchent les chiens de glisser.

La rééducation donne de bons résultats avec l’arthrose, surtout en combinaison avec d’autres traitements. L’objectif de la rééducation est de prévenir l’aggravation de la rigidité dans l’articulation et la musculature après une période d’inactivité et de retrouver une mobilité complète. La rééducation peut aussi soulager la tension musculaire, restaurer la masse et la force musculaires et réduire la douleur. La rééducation comprend plusieurs techniques.

Le massage est un traitement doux et relaxant qui améliore habituellement la circulation sanguine dans les muscles. Le massage soulage la tension musculaire et libère normalement un analgésique naturel du corps. Le massage améliore l’élasticité des muscles et des tendons avec un effet relaxant sur le système nerveux réduisant le stress et l’anxiété. Ce genre de traitement est apprécié aussi bien par le chien que par son maître.

Le stretching peut soulager les muscles après l’effort en relâchant les contractions musculaires. La mobilité s’améliore et la douleur est réduite. Les muscles doivent être échauffés en faisant par exemple une promenade avant.

La stimulation nerveuse électrique transcutanée (TENS) est utilisée dans les cas de douleurs aiguës et chroniques, surtout si elles proviennent des articulations, des os, des muscles, de la peau, des organes internes ou du système nerveux.

L’acupuncture est un traitement qui peut être effectué en cas de douleurs musculaires, articulaires, ligamentaires et osseuses et en complément ou pour remplacer un autre traitement médical comme les anti-douleurs.

L’hydrothérapie est un traitement efficace pour les muscles et la mobilité avec une charge réduite sur les articulations et donc très adaptée aux chiens souffrant d’arthrose. En cas de problèmes chroniques, l’hydrothérapie peut contribuer à aider le chien à oser utiliser la partie du corps affectée. L’hydrothérapie augmente aussi la force musculaire et l’état physique.

L’hydrothérapie peut s’effectuer avec un tapis roulant aquatique c’est-à-dire une installation où le chien peut marcher sur un tapis roulant immergé dans l’eau. Le niveau de l’eau est réglable selon les besoins. La marche dans l’eau renforce efficacement les muscles longitudinaux dorsaux et stimule l’ensemble de l’appareil locomoteur.

La nage dans une piscine peut parfois être préférable, mais le chien doit nager régulièrement et tout au long de sa vie. La nage est aussi une bonne activité en cas de surpoids. Les articulations sont moins chargées et le chien perd du poids plus rapidement.

La nage et le tapis roulant aquatique sont des activités agréables pour le chien.