Tumeur mammaire chez le chat

Tumeur mammaire chez le chat

Les tumeurs malignes des glandes mammaires (tumeurs mammaires) constituent la troisième forme de cancer la plus répandue chez les chats. Les tumeurs mammaires sont plus fréquentes chez les chattes plus âgées non stérilisées ou stérilisées tardivement.

Environ 90% des nodules mammaires chez les chattes sont malignes et 50 à 60% d'entre eux se manifestent à plusieurs endroits des mamelles. Les chattes non stérilisées ou stérilisées tardivement courent un risque plus grand de développer des tumeurs mammaires. Les chattes ayant reçu des contraceptifs risques aussi de développer des tumeurs mammaires.

Dans certains cas rares il arrive que des chattes stérilisées et même des chats mâles développent des tumeurs mammaires et dans ces cas il s'agit en général d'une forme maligne.

Les symptômes d'une tumeur mammaire chez le chat

Aux stades précoces il n'est souvent pas possible de constater d'autres symptômes que le ou les nodule(s) au niveau des mamelles. Les tumeurs peuvent proliférer et se développer avec le temps. La chatte peut ressentir une gêne et chercher à se lécher autour de la zone concernée. Il arrive que les tumeurs "éclatent" ou que la peau qui les recouvre devienne ulcérée.

Aux stades plus tardifs et si les tumeurs se sont propagées à d’autres parties du corps, des symptômes différents peuvent survenir en fonction de l’organe touché. Les tumeurs mammaires se propagent généralement aux ganglions lymphatiques et aux poumons, mais également à l'abdomen et parfois au squelette. Un amaigrissement et une fatigue sont des symptômes de cancer se généralisant.

Quand consulter un vétérinaire ?

Vous devez emmener votre chatte chez un vétérinaire dès que vous remarquez un nodule dans ses mamelles, car le pronostic est d'autant meilleur que la maladie est traitée tôt.

Traitement

Le traitement recommandé pour les tumeurs mammaires est chirurgical. Si la chatte n'est pas encore stérilisée il peut être judicieux de le faire en même temps. 

Une analyse de sang est effectuée au préalable afin de déterminer l'état de santé général de la chatte. L'on procède aussi à des radiographies des poumons et de la cage thoracique pour découvrir d'éventuels signes de prolifération de la tumeur, et parfois il faut recourir aussi à des échographies de l'abdomen.

De façon alternative aux radiographies thoraciques et à l'échographie abdominale, il peut être necessaire de réaliser un scanner afin d'obtenir un bilan d'extension. Ce dernier fournit des informations plus précises, plus précoces, et permet de scanner le corps entier.

Après l'opération le tissu retiré est envoyé en laboratoire pour analyse du type de tumeur et de son degré de gravité. Le vétérinaire vérifie que tout le tissu tumoral a bien été retiré et si des signes de propagation existent par le biais des vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

Suite à la chirurgie et à l'analyse de la tumeur en laboratoire, il peut être necessaire de discuter de la nécessité ou non d'un traitement complémentaire avec son vétérinaire ou un spécialiste en oncologie. La majorité des tumeurs mammaires chez la chatte étant maligne, il est souvent indiqué de pratiquer une chimiothérapie adjuvante à la chirurgie, sachant que différentes formes de chimiothérapie existent.