Maladies tumorales chez le chat

Maladies tumorales chez le chat

Nous savons tous que le cancer touche les humains. Mais nous savons moins que le cancer est une cause assez fréquente de visite chez le vétérinaire et de décès chez le chat.

De nombreux chats vivent une vie qui ressemble à la vie de l’humain. Beaucoup mangent trop et pas toujours des produits très sains pour eux. Ils ne bougent pas assez, vivent en ville avec la pollution ou à la campagne avec le risque d’être exposés aux produits chimiques utilisés dans l’agriculture. Les chats comme les humains sont de plus en plus exposés à d’autres molécules, dont les effets restent très méconnus. Une autre raison de l’augmentation du nombre de cancers diagnostiqués chez les chats est sans doute une meilleure médicalisation des animaux. Les chats vivent plus longtemps ce qui laisse plus de temps pour développer des tumeurs. Si l’on compare les tumeurs des chiens à celles des chats, celles-ci sont souvent plus malignes. Elles sont souvent diagnostiquées tard, car les chats cachent bien leurs maladies. Les chats sont aussi menacés par des virus spécifiques qui augmentent le risque de tumeurs.

La différence entre une tumeur et un cancer


Pourquoi emploie-t-on parfois le terme cancer et parfois le terme tumeur ? Le terme cancer trouve son origine dans la multiplication et la formation d’un cancer, qui se propage dans son environnement et se répand en étoile. Le terme cancer est souvent utilisé par le grand public, mais pas toujours de manière correcte. La notion de cancer doit être réservée aux tumeurs malignes qui proviennent d’un certain type de cellules. Une tumeur qui n’est pas maligne est une tumeur bénigne. Le médecin et le vétérinaire qui sont spécialisés dans les maladies tumorales sont des cancérologues ou oncologues.

Symptômes de la tumeur chez le chat


Quand faut-il se demander si le chat a une tumeur ? Le plus souvent, on détecte une masse à l’examen clinique ou lors d’examens d’imagerie. Mais d’autres signes peuvent faire penser à une tumeur :

Ces symptômes sont observables lors de nombreuses maladies, mais peuvent signifier la présence d’une tumeur.

Que peut-on faire soi-même ?


Une bonne habitude à prendre est de vérifier régulièrement par palpations l’ensemble du corps du chat.
Si les changements sont détectés à temps, et que le chat est vu par un vétérinaire sans attendre, ses chances de guérison sont meilleures.

Si vous détectez une masse, une grosseur ou un autre élément suspect, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre vétérinaire traitant.

Tous les autres symptômes, dont certains sont cités ci-dessus, doivent motiver une visite chez le vétérinaire, même si ce ne sont que des problèmes temporaires.

Diagnostic


Il n’est généralement pas possible de déterminer avec certitude le type de tumeur uniquement à partir d’un examen clinique simple. Avant de pouvoir envisager un traitement, un diagnostic doit être établi afin de connaître la nature de la tumeur et si elle s’est propagée (métastases).
Dans les cliniques AniCura, les cancérologues utilisent des méthodes de diagnostic avancées et fiables. Nous prélevons des échantillons de cellules (cytologie), des échantillons de tissu (biopsie), nous faisons des prises de sang.

Nous réalisons également des radiographies et des examens échographiques. Si nécessaire pour votre chat, nos hôpitaux et/ou cliniques vétérinaires disposent de scanner et/ou d’IRM. Nous utilisons aussi l’endoscopie (pour « regarder » dans l’intestin, l’estomac, la vessie, la cavité thoracique et abdominale, etc.) qui permet de prélever des échantillons de tissu.

Une seule méthode de diagnostic peut suffire, mais dans des cas plus compliqués, il peut être judicieux d'avoir recours à plusieurs méthodes.

Une fois le diagnostic établi et l’état général de l'animal connu, il est possible d’envisager le traitement à suivre pour le chat.

Traitement de la tumeur chez le chat

La chirugie comme traitement de la tumeur chez le chat

Le traitement le plus fréquent et le plus ancien est la chirurgie. Si la tumeur ne s’est pas répandue et qu’elle est découverte à temps, une chirurgie bien réalisée permet souvent une guérison. Le chirurgien doit connaître les différentes tumeurs afin de pratiquer la bonne chirurgie dès la première intervention. Une deuxième intervention est toujours plus compliquée si l’ensemble de la tumeur n’a pas été retiré la première fois. C’est la raison pour laquelle le diagnostic est très important avant la chirurgie.

La chimiothérapie comme traitement de la tumeur chez le chat

Pour des tumeurs qui se sont répandues ou qui se trouvent dans le sang, une chimiothérapie peut être nécessaire. Les traitements par chimiothérapie sont généralement bien mieux supportés par les animaux domestiques que par les humains. La raison principale est que les doses sont plus petites et le traitement moins agressif. Le pelage est parfois affecté, mais la majorité des chats ne subissent aucun effet. Certains perdent leurs moustaches (très rarement).
L’objectif de la chimiothérapie est que le patient aille bien aussi longtemps que possible. Nous ne cherchons donc pas à guérir le patient à tout prix, mais à lui aussi assurer la meilleure qualité de vie possible.

La radiothérapie comme traitement de la tumeur chez le chat

Dans certains cas, la radiothérapie peut être un traitement de choix. Elle constitue le traitement primaire pour certaines tumeurs et il est fréquent d’y recourir sur une tumeur qui n’a pas pu être entièrement retirée. Le chat supporte très bien la radiothérapie.
Il est compréhensible qu'un propriétaire hésite à commencer un traitement pour soigner une tumeur chez un chat. Mais il faut prendre son temps pour prendre la décision et obtenir toutes les informations de la part du vétérinaire. Le terme cancer effraie, mais il n’est pas forcément synonyme de mort. De nombreux chats avec une tumeur mais sous traitement se sentent mieux que d’autres animaux souffrant de maladies chroniques. Consultez un spécialiste si vous hésitez quant au traitement à suivre et pour vous assurer qu’il est adapté à votre animal.

Ne pas traiter

Souvent on décide quand même de ne pas traiter, mais la décision est plus facile à prendre une fois que l’on a toutes les informations sur le pronostic et les choix de traitement. Il faut aussi savoir que l’on n’est pas obligé de terminer un traitement uniquement parce qu’on l’a commencé. Si, en tant que propriétaire, vous ne pensez pas que le traitement convienne ou si le chat ne semble pas aller bien, vous pouvez décider d’arrêter le traitement.
Il arrive malheureusement parfois, qu'à un stade trop avancé de la maladie on ne puisse plus rien faire pour sauver l'animal. La meilleure solution est alors d’euthanasier le chat afin de réduire sa souffrance sans trop attendre.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.