Diabète chez le chat

Diabète chez le chat

Diabetes mellitus, ou diabète sucré comme on l'appelle couramment, est une maladie hormonale qui affecte tant les animaux que les humains.

Cause du diabète chez le chat

Le diabète chez le chat peut avoir de nombreuses causes différentes mais le résultat final est que l'animal atteint manque d'insuline ou réagit mal ou pas du tout à l'insuline. L'insuline est produite par des cellules spécifiques dans les îlots Langerhans du pancréas. L'insuline est nécessaire pour que le glucose (le sucre dans le sang) soit absorbé dans les cellules à partir du sang. En cas de diabète cela ne fonctionne pas pour diverses raisons. Le glucose, qui peut être considéré comme le carburant des cellules, persiste dans le sang. Lorsque la concentration de glucose dans le sang devient trop élevée, le glucose commence à fuir par les reins. Le sucre dans les urines entraîne une plus grande quantité de liquide, l'animal urine plus souvent et se met à boire beaucoup.

Il existe deux formes de diabète. Chez les chats atteints de diabète, le type 2 est le plus commun, qui associe une production d'insuline insuffisante avec une résistance à l'insuline (les cellules ne réagissent pas à l'insuline). La résistance à l'insuline dépend à la fois de facteurs génétiques et acquis. La surcharge pondérale, l'inactivité physique et certains médicaments comme la cortisone par exemple, constituent des facteurs de risque. Les chats birmans ont un risque accru d'être atteints en raison de facteurs héréditaires. Un certain nombre d'autres maladies telles que l'acromégalie (une condition résultant d'une surproduction d'hormones de croissance, la maladie de Cushing (trop de cortisone endogène) ou la pancréatite, peuvent induire une résistance à l'insuline.

Un autre type de diabète chez les chats est la forme résultant d'une baisse des défenses immunitaires où les cellules produisant l'insuline sont "attaquées" et détruites par le système immunitaire. Cette forme de diabète est considérée comme très rare.

Symptômes

Les symptômes du diabète chez le chat sont les mêmes que chez les humains, c'est à dire une plus grande soif que d'habitude, un besoin d'uriner accru et éventuellement un appétit accru. Étant donné que les cellules peuvent être considérées comme en état de famine (le carburant qu'est le glucose ne pénètre pas dans les cellules), le chat perd du poids. Beaucoup d'animaux atteints peuvent manifester des troubles moteurs dus à la faiblesse musculaire et à l'impact sur les nerfs. Le chat ne peut plus sauter sur une chaise ou un meuble, il marche en appuyant sur les pattes arrières, ou en marchant "sur les talons". Cela concerne surtout les animaux âgés ; c’est deux fois plus fréquent chez les chats mâles que chez les chattes.

Les maladies pouvant présenter des symptômes ressemblant à ceux du diabète sont par exemple les maladies rénales, les maladies hépatiques, l'hyperthyroïdie (surproduction d'hormones thyroïdiennes) et la sous-production d'enzymes digestives dans le pancréas.

Une complication sérieuse du diabète est l'acidocétose diabétique (ACD). Puisque le chat se trouve en état de famine, son métabolisme est anormal avec une formation de corps cétoniques acides (notamment de l'acétone). Le pH du sang diminue ce qui a des conséquences graves sur le corps entier. Les enzymes du corps ne fonctionnent pas normalement et des troubles électrolytiques peuvent apparaître. Les symptômes de l'ACD sont la somnolence, des vomissements, des troubles de l'alimentation, une tendance à l'essoufflement avec une augmentation de la fréquence respiratoire et d'autres symptômes courants du diabète.

Quand consulter un vétérinaire ?

Le diabète chez le chat étant une maladie due à la fois à une production insuffisante d’insuline et à une résistance à l’insuline, il en résulte finalement que le pancréas s'épuise et s'atrophie. Par conséquent, il est très important d’obtenir rapidement un diagnostic et de consulter votre vétérinaire dès que vous soupçonnez un diabète chez votre chat. La majorité des chats peuvent cesser leur traitement à l'insuline de façon permanente ou temporaire. Si le pancréas est aidé médicalement par une insulinothérapie, il peut récupérer et, s'il reste des cellules en activité, recommencer à produire de l'insuline.
Dans le cas de l’acidocétose il s’agit d’une affection aiguë qui peut mettre la vie du chat en danger, s'il n’est pas soigné rapidement. C'est pourquoi, si votre chat présente des symptômes suspects, vous devez immédiatement contacter votre vétérinaire.

Diagnostic du diabète chez les chats

Le diagnostic du diabète consiste à mettre en évidence une hyperglycémie, un taux élevé de sucre dans le sang sur une certaine durée ainsi que la présence de sucre dans l'urine. Il est fréquent de constater aussi des taux accrus de lipides sanguins. Les chats particulièrement ont tendance à voir leur taux de sucre s'élever dans les situations de stress, c'est pourquoi un seul échantillon de sang montrant une glycémie élevée ne suffit pas à poser un diagnostic. Souvent, l'analyse des prises de sang est complétée par un dosage de la fructosamine (comparable à un sucre lent), qui permet de juger l'équilibre glycémique passé à court terme L'étude peut également être complétée par des tests visant à détecter l'acromégalie, la maladie de Cushing, ainsi que des tests tels que le PLI, ou immunoréactivité de la lipase pancréatique, qui peut augmenter en cas de pancréatite. Toutes ces maladies peuvent induire une résistance à l'insuline qui elle-même peut engendrer un diabète.

Les tests d'urine permettent de déceler la présence de sucre diabétique dans l'urine et dans certains cas, une infection des voies urinaires qui en est une complication possible. Souvent le recours à une culture bactérienne d'urine s'avère nécessaire pour déterminer si une infection existe ou non.

Une échographie abdominale est parfois nécessaire pour rechercher les causes du diabète, comme par exemple une pancréatite.

L'examen clinique du chat et la description de ses symptômes sont très importants lors du diagnostic.

Traitement

Lorsque le diagnostic du diabète est posé, le vétérinaire et le propriétaire de l'animal doivent se poser la question suivante : pourquoi le chat développe t il le diabète maintenant ? Si c'est dû au mode de vie et à un éventuel excès de poids, cela doit être pris en compte dans le plan de traitement du chat. Le chat a-t-il suivi un traitement à base de cortisone ? Le chat est-il suspecté d'avoir une autre maladie sous-jacente qui a pu déclencher le diabète ?
Avant de démarrer le traitement, il faut aussi passer en revue son propre mode de vie. Le traitement consiste à administrer des piqûres d’insuline sous la peau deux fois par jour et il faut prendre en compte le fait que le traitement peut être nécessaire à vie. Quelqu'un d'autre peut-il s'occuper de mon chat quand je pars en voyage ?

Mes horaires de travail sont-elles adaptables et sinon quelqu'un de mon entourage peut-il m'aider au quotidien ? La plupart des propriétaires de chats atteints de diabète réussissent à s'en occuper sans problème majeur.

Lorsque la décision a été prise de démarrer le traitement le vétérinaire ou l'infirmière explique comment procéder pour les injections. Le propriétaire peut essayer d'injecter une solution saline pour se faire la main afin de se sentir plus en confiance et se préparer au traitement réel qui se poursuivra à domicile.

Au début du traitement des visites de contrôle fréquentes sont nécessaires pour suivre l'évolution du poids, des symptômes et du taux de sucre dans le sang. En cas de maladies sous-jacentes ayant causé le diabète comme une pancréatite par exemple, il faut également suivre son évolution lors de ces visites de contrôle.
Il est aussi possible de doser la glycémie à domicile à l'aide d'un glucomètre. Le taux de glycémie peut ainsi être mesuré à chaque fois qu'existe un risque d'hypoglycémie. Il peut être utile d'établir de temps à autre une courbe de l'évolution de la glycémie sur 24h.

Rémission chez le chat

Certains chats ayant commencé un traitement à l'insuline peuvent être en rémission, c'est à dire guérir de façon permanente ou temporaire. Dans ces cas la dose d'insuline administrée doit généralement être réduite peu à peu et éventuellement interrompue. Même en cas de rémission, le chat doit continuer à suivre un régime spécial pauvre en glucides. Le propriétaire de l'animal doit aussi attentivement surveiller le poids du chat afin de réduire le risque de rechute. Si un chat en rémission de diabète nécessite un traitement à la cortisone, vous devez en tant que propriétaire, en informer le vétérinaire.