Fracture chez le chat

Fracture chez le chat

Les fractures peuvent être simples lorsque l’os se casse en deux ou plus compliquées avec par exemple plusieurs petites fractures ou des fractures en forme de spirales. La fracture est alors dite complexe.

Les principales causes de fracture chez le chat sont les accidents de la route, les chutes d’une fenêtre ou les chutes d’un arbre.

Symptômes de la fracture chez le chat

Ce ne sont pas seulement les pattes avant et arrières qui peuvent se fracturer, mais aussi (entre autres) le bassin, la mâchoire, les côtes. Si une patte avant ou arrière est fracturée, le chat boite et souvent ne pose plus la patte au sol. La patte peut présenter une forme anormale. Si la fracture n’est pas complète, la boiterie peut être moins sévère.

La douleur est un des principaux symptômes en cas de fracture. Un gonflement peut aussi se produire autour de la fracture.

Si le chat a la mâchoire cassée, par exemple après une parodontite, son appétit peut diminuer. En cas de fracture d’une côte, il risque de présenter des difficultés respiratoires et pour le bassin, une boiterie apparaît ou une impossibilité de se déplacer sont présents.

Diagnostic de la fracture chez le chat

Conjointement avec l’examen clinique, le vétérinaire regarde la mobilité du chat et examine la patte qui boite. Il faut déceler la douleur, le gonflement, une mobilité anormale et des craquements (si la patte « craque » quand on la manipule). À l’aide d’un examen radiologique, on peut déterminer si la patte est cassée et voir la position des os.

Les différents traitements de la fracture chez le chat

Le choix du traitement dépend de l’os et du type de fracture. Le traitement vise à fixer les fragments au bon endroit, les uns contre les autres, afin que les tissus osseux fusionnent. La réparation peut être effectuée par des fixateurs externes (le plâtrage ou le bandage) ou en interne (en utilisant des plaques métalliques, des vis, des clous centromédullaires, etc). Les os plus grands, comme le fémur, nécessitent la plupart du temps des fixations internes. Les doigts et la partie inférieure des membres avant ou arrière peuvent quant à eux guérir avec un plâtre ou une attelle.

Plâtrage et attelles

Ce sont des méthodes de traitement très utilisées pour de nombreuses fractures sur la partie inférieure des membres avant et arrière, c’est-à-dire en dessous du coude ou du genou. Pour les fractures situées plus haut, les fragments sont plus difficiles à stabiliser pour la guérison. Le chat devra revenir plusieurs fois pour passer des radiographies et refaire le plâtrage avant la guérison complète. Cette méthode doit être utilisée avec précautions car associée à un grand nombre de complications liées à l’instabilité des fragments non fixés.

Ostéosynthèse

Des plaques métalliques et des vis sont mises en place pendant une intervention chirurgicale pour maintenir les os fracturés. L’ostéosynthèse est une méthode plus onéreuse, mais les fixations sont normalement très bonnes, ce qui nécessite souvent moins de visites et de radiologies par la suite qu’avec un plâtrage. L’intervention ne doit être refaite que dans de rares cas.

Clous centro-médullaires

Des implants métalliques sont placées à l’intérieur de l’os pendant une intervention chirurgicale dans les os. L’immobilité totale est difficile à obtenir entre les os fracturés avec ces techniques, mais la fracture guérit habituellement bien.
La durée de la guérison peut prendre de 3 à 4 semaines à plusieurs mois. Les fractures simples guérissent vite si les os sont bien fixés et ne bougent pas les uns par rapport aux autres. Une fois la fracture en elle-même guérie, il faut compter quelques mois avant que la patte retrouve toutes ses fonctions.

Résultats

La plupart du temps, la fracture guérit sans complication. Pour les fractures plus compliquées, la guérison peut être plus longue ou mauvaise et une nouvelle intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire.

Avec un traitement adapté, le chat a toutes les chances de retrouver une vie normale.