Chat qui ne mange pas

Chat qui ne mange pas

Il est important de faire la distinction entre la véritable perte de l'appétit lorsque le chat ne veut pas manger, et l'incapacité à manger lorsque le chat veut manger mais ne peut pas.

Il n'est pas rare que l'appétit diminue ou disparaisse complètement en raison d'un changement de nourriture ; en effet le chat peut refuser de manger rien qu'à cause d'une odeur, d’une saveur ou d’une texture étrangère. Ce problème est généralement résolu si vous revenez au régime habituel.

Une perte d'appétit plus grave et qui dure plus longtemps, entraîne une perte de poids et une perte de muscle. Cela peut avoir des conséquences graves, car un chat anorexique peut souffrir de foie gras (lipidose hépatique). La lipidose ou stéatose hépatique peut entraîner une insuffisance hépatique chronique.

Cause de la perte d'appétit chez le chat

L'équilibre entre la sensation de satiété et la faim est régulé par plusieurs systèmes différents, notamment le système nerveux central et le tractus gastro-intestinal. Les troubles de ces systèmes peuvent provoquer une perte d'appétit chez le chat.

 

Des causes possibles à une réelle perte d'appétit sont :

 

De possibles causes d'une incapacité à manger sont :

 

Diagnostic

Tant les antécédents médicaux du chat (anamnèse) que l'examen clinique peuvent fournir au vétérinaire des indices permettant de faire la distinction entre une véritable perte d'appétit et une incapacité de manger. La perte d'appétit étant un symptôme non spécifique avec de nombreuses causes possibles, la suite de l'examen est basée sur les résultats de l'historique médicale et sur les résultats cliniques. Les méthodes suivantes permettent parfois de poser un diagnostic : radiographie dentaire, examen radiographique de la cavité abdominale et/ou thoracique, examen échographique, analyses de sang, analyses d'urine, endoscopie, tomographie (CT-scan) ou imagerie à résonance magnétique (IRM).

Traitement de la perte d'appétit chez le chat

La perte d'appétit résulte généralement d'une maladie sous-jacente. Il est important de poser le bon diagnostic afin que la maladie qui en est la cause puisse être traitée.

Si la perte d'appétit dure longtemps, il peut être nécessaire d'hospitaliser l'animal, afin qu'il soit éventuellement traité par voie intraveineuse mais également alimenté à l'aide d'une sonde qui descend par l'œsophage dans l'estomac et l'intestin. Une telle sonde est généralement bien tolérée par les chats.

Le pronostic dépend de la cause sous-jacente de la perte d'appétit.