Hydrocéphalie chez un chat résolu par chirurgie cérébrale

Hydrocéphalie chez un chat : cas médical de Pénélope

L’équipe de la clinique AniCura Saint Roch de la Rochelle découvre Pénélope, une chatte de 1 an et demi qui depuis un mois présente des troubles du comportement. Ce chat d’ordinaire si calme est devenu agressif et présentait des convulsions et des pertes d’équilibre. Quelle pouvait être la cause de ces symptômes ?

Diagnostic de l'hydrocéphalie chez le chat

Lorsque les problèmes sont survenus, la propriétaire de Pénélope l'a emmenée à la clinique Saint Roch de La Rochelle, où les vétérinaires ont fait un scanner du crâne. Le diagnostic était « Anomalie congénitale de conformation de la boite crânienne et de développement du cerveau avec hydrocéphalie à un stade avancé et réduction considérable du volume du tissu cérébral ».

Scanner préopératoire mettant en évidence une hydrocéphalie

Causes de l'hydrocéphalie chez le chat

L’hydrocéphalie est une maladie due à une accumulation pathologique de liquide dans les cavités du cerveau (aussi appelées ventricules) et/ou dans les espaces entre les méninges. Ce liquide est appelé LCR, liquide céphalo-rachidien.

Bien que des hydrocéphalies par défaut d'absorption ou par surproduction soient décrites, la majorité d'entre elles résultent d'une obstruction pathologique des voies de circulation du liquide céphalo-rachidien. Ces obstructions sont acquises (font suite à une inflammation ou à une tumeur) ou congénitales (sténose congénitale de l'aqueduc mésencéphalique). Dans les deux cas, l'augmentation du volume des ventricules cérébraux est à l'origine d'un effet de masse sur le cerveau (augmentation de la pression crânienne) et d’une réduction du tissu cérébral.

Quel traitement envisagé dans le cas d'une hydrocéphalie ?

Les vétérinaires sont inquiets, le pronostic est très réservé. En effet, les traitements médicaux ne sont efficaces que sur une période brève et seule une intervention chirurgicale complexe permet d’envisager une amélioration durable des symptômes. Le taux de réussite est de 50% à 80%.

En quoi consiste l'intervention chirurgicale ?

La propriétaire de Pénélope veut tout tenter pour la sauver et décide de faire confiance aux chirurgiens. C’est la première fois qu’une telle intervention est réalisée à la Clinique Saint Roch. Elle consiste à créer un canal artificiel de drainage entre le cerveau et l’abdomen (dérivation ventriculopéritonéale) qui permet l’évacuation du LCR vers la cavité péritonéale où il sera résorbé. L’opération s’effectue en 3 temps : mise en place d’un cathéter dans les ventricules cérébraux, mise en place d’un cathéter péritonéal, puis connexion des deux cathéters à une minivalve.

Scanner postopératoire illustrant la pose du cathéter péritonéal et le canal artificiel de drainage

La chirurgie fut longue et méticuleuse mais, heureusement, l’opération s’est bien passée et Pénélope reprend ses esprits sans souci dans la salle de réveil. Quelques jours plus tard, Pénélope est à nouveau capable de se déplacer et prête à retourner à la maison. Elle a depuis découvert le plaisir de jouer ; ce qu’elle n’avait jamais fait auparavant !