Iodothérapie chez le chat

L’hyperthyroïdie chez le chat peut être traitée à l’iode radioactif. L’iode radioactif est injecté par voie sous-cutanée et est absorbé par la glande thyroïde. La radiation est essentiellement à onde courte et appelée radiation bêta, n’atteint pas plus de 2 mm de profondeur dans le tissu et détruit les cellules thyroïdiennes anormales. Le chat doit rester à la clinique vétérinaire environ 5 à 7 jours après l’injection jusqu’à ce que la radiation diminue pour ne présenter aucun risque radioactif pour son environnement.

Reims - CHV Pommery

226 boulevard Pommery 51100 Reims
Voie d’accès 03 26 85 85 85

Si le diagnostic d’hyperthyroïdie vient d’être posé, la décision est parfois prise de démarrer le traitement à base de comprimés ou d’aliments spécifiques (Hills j/d) pour contrôler la fonction rénale et la tension artérielle après le début du traitement, les niveaux d’hormones étant alors normalisés. L’hyperthyroïdie peut en effet masquer une diminution de la fonction rénale. Il peut être utile de savoir si la fonction rénale est diminuée avant de décider quel traitement est le mieux adapté pour ce chat en particulier. Il est également important de mesurer la tension artérielle avant et après le traitement médicamenteux ou diététique. Si le chat souffre d’hypertension dès le début, cela n’implique pas forcément que la tension se normalise automatiquement lorsque la fonction thyroïdienne redevient normale.

Avant l’iodothérapie

Les chats traités contre l’hyperthyroïdie avec du Felimazole doivent avant un traitement par iodothérapie cesser leur traitement médicamenteux pendant au moins 10 jours avant l’injection d’iode radioactif. Les chats traités à l’aide des aliments Hills y/d doivent cesser de les ingérer pendant au moins 10 jours. Pour pouvoir calculer la dose d’iode radioactif dont le chat aura besoin, des échantillons de sang doivent être prélevés pour une détermination précise du taux d’hormone thyroïdienne T4 environ 3 jours avant le traitement.

Environ deux mois après le traitement à l’iode radioactif, le taux de T4 est vérifié à nouveau. Il est possible que le niveau de T4 diminue ou augmente encore jusqu’à six mois après le traitement. La plupart des chats retrouvent des taux normaux après le traitement à l’iode et deviennent euthyroïdes. Des études de grande ampleur démontrent que ce groupe représente environ 80 à 90 % des chats. Chez quelques pour cent, l’on observe une hyperthyroïdie persistante et dans ces cas, un deuxième traitement à l’iodothérapie est possible six mois plus tard. Quelques chats souffrent alors d’hypothyroïdie, c’est-à-dire qu’ils ont trop peu d’hormones thyroïdiennes après le traitement, et sont alors traités à l’aide de comprimés. 

Reims - CHV Pommery

226 boulevard Pommery 51100 Reims
Voie d’accès 03 26 85 85 85