Il existe différentes raisons de castrer un chien. Les chiens sont souvent castrés pour réduire le risque de maladies liées aux hormones.

La Madeleine (Lille) - CHV Nordvet

1 rue Delesalle 59110 La Madeleine
Voie d’accès 03 20 51 00 66

La castration des chiens mâles consiste à retirer les testicules. La castration des chiennes consiste à retirer l'utérus, les ovaires et les trompes de Fallope, sauf si l'intervention est faite par cœliochirurgie. Dans ce cas, seuls les ovaires sont retirés.

Pourquoi castrer les chiens ?

De nos jours, les raisons de castrer les chiens sont diverses. Cela peut être des raisons médicales telles que la cryptorchidie (mauvais placement d'un ou des deux testicules), la prostatite, le cancer des testicules, l’épilepsie ou le diabète. Cela peut aussi être lié au comportement. Les chiens mâles peuvent être très sensibles aux chaleurs de chiennes et ne cesser de manger, de hurler continuellement et/ou d'essayer de fuguer pour retrouver la chienne dès que possible. La perte de poids et le stress associé aux périodes de chaleur peuvent être une raison de castrer un chien mâle. À la suite d'une castration l'activité sexuelle du chien disparaît et par conséquent, il ne manifeste plus ce comportement typique. Certaines chiennes peuvent être affectées ou fatiguées quand elles sont en chaleur, et d’autres peuvent souffrir d'une gêne très importante.

Castration de chien mâle

Une alternative à la castration chirurgicale est un implant hormonal placé sous la peau du chien. Il a le même effet qu'une castration chirurgicale, mais limité dans le temps. Tout ce qui est décrit ci-après concernant l’impact sur le comportement, etc., s’applique autant à la castration chimique qu’à la castration chirurgicale. Lorsque le choix de castrer le chien est motivé par des raisons médicales, le vétérinaire recommande généralement la castration chirurgicale. C'est le cas également lorsque la castration est motivée par des changements de comportement. Toutefois, dans ce cas on évalue d'abord le choix d'un implant hormonal.

Il est important de savoir que certains comportements ne sont pas directement liés aux hormones et aux comportements sexués de chien mâle. En règle générale, l'opération n'affecte le comportement que s'il dépend des hormones sexuelles. Il est important de noter que certains comportements sont contrôlés sexuellement, sans pour autant que leur raison d'être soit exclusivement hormonale mais résultent aussi d'un comportement «appris». 
La probabilité que le comportement du chien s'améliore est plus élevée s'il est castré à un jeune âge. Si le chien est agressif envers les autres chiens ou est très territorial, une castration peut parfois y remédier ou l'atténuer. Le problème de la hiérarchie entre homme et chien ne peut pas non plus être résolu au moyen d'une castration.

Des instincts tels que la chasse et le comportement de berger ne disparaissent généralement pas lors d'une castration. Si un chien est actif avant la castration, il le sera probablement encore après une castration. Les changements de comportement que présente un chien après la castration varient d'un animal à l'autre et sont très variés. Si des changements comportementaux se produisent, cela peut être dû en totalité ou en partie au fait que le chien ne fait plus autant d'exercice ou prend du poids après la castration en raison d'un régime trop énergétique. La personnalité du chien dépend davantage des gènes et de l'environnement que des hormones sexuelles.

Opération chien mâle

Pour garder une hygiène rigoureuse pendant la chirurgie, il est important que le chien y soit préparé de la meilleure façon possible. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale et un traitement contre la douleur est administré pendant et après la chirurgie. Lorsque le chien est sous anesthésie, on lui rase la peau sur le scrotum et la zone environnante, après quoi la peau est stérilisée et désinfectée pour éviter les infections. La zone est anesthésiée localement avant le début de l'opération. Au cours de l'opération, les vaisseaux sanguins et les cordons spermatiques sont ligaturés et les testicules retirés au travers d'une incision sur ou devant le scrotum.

Soins post-opératoires du chien mâle

Les incisions sont généralement cousues avec des points de suture qui sont ensuite retirés au bout de 10 à 12 jours environ, ou avec des points de suture qui se résorbent en quelques semaines. L'incision peut également être collée. Le chien est équipé d'une collerette pour l’empêcher de se lécher ou d’enlever les points de suture. La plupart des chiens acceptent la collerette assez rapidement et n'en sont pas gênés. Après un temps d'adaptation assez court, ils s'habituent à manger et à boire avec la collerette.

L'incision opératoire subit inévitablement des mouvements constants et ne doit donc pas être exposée à des activités inutiles. Le chien doit rester en laisse lorsqu'il sort les 14 premiers jours et les sauts et jeux avec les autres chiens doivent être évités.

La plupart des chiens castrés peuvent rentrer chez eux le jour même et reçoivent une ordonnance d'analgésiques à prendre durant quelques jours. Le chien ne doit pas être laissé seul le jour de l'opération mais il peut manger une fois qu'il a récupéré de l'anesthésie.

Les hormones ne disparaissent complètement du corps qu'au bout de quelques semaines. Cela signifie que le chien peut faire un accouplement fertile avec le sperme restant dans les canaux déférents. Les spermatozoïdes peuvent subsister dans l'épididyme jusqu'à environ 2 mois après la castration.

Effets secondaires de la castration des chiens mâles

Gain de poids : l'appétit et le métabolisme du chien sont généralement affectés par les hormones sexuelles. Elles atténuent les sensations de faim des chiens non castrés tout en stimulant le métabolisme indirect. Après la castration, les hormones sexuelles n'ont plus d'effet et cela provoque généralement une augmentation de l'appétit alors que le besoin en énergie a diminué. Cela résulte souvent en un excès de poids sauf si le propriétaire est conscient des risques et y veille.

Si un chien prend du poids les risques qu'il développe le diabète, une maladie des articulations, qu'il ait une espérance de vie plus courte, une résistance réduite, une moins bonne tolérance à la chaleur et un risque accru en cas d'anesthésie augmentent. Il n'est pas très difficile de veiller à éviter que votre chien prenne du poids après sa castration. Deux facteurs jouent un rôle crucial : l'exercice et le changement ou la réduction de son alimentation. Dès que la chirurgie est faite, il faut contrôler minutieusement sa consommation alimentaire et éventuellement la corriger avant qu'il ne prenne du poids.

Qualité du pelage modifiée : la castration peut aussi causer des changements de pelage. Chez les races à poil moyen et long, on peut constater une croissance plus rapide du poil et un épaississement du pelage.

Incontinence urinaire : la castration peut induire un risque accru d'incontinence urinaire, c'est-à-dire que le chien a des fuites d'urine inconscientes, surtout lorsqu'il est au repos. L'incontinence est due au fait que les muscles de l'extrémité de l'urètre ne peuvent rester serrés car ils ne sont plus sous l'influence d'hormones sexuelles. L'incontinence urinaire peut survenir de 10 mois à plusieurs années après la castration. L'incontinence urinaire chez les chiens mâles est inhabituelle après la castration, mais le risque existe. Elle concerne moins de 1% des cas, mais dans ces cas le traitement est plus compliqué que chez les chiennes.

Castration de la chienne

Dans le cadre de la méthode classique de castration (ovariohystérectomie, OHE), les ovaires, l'utérus et les trompes de Fallope sont retirés. Cela signifie que le risque de développement de maladies liées à l'utérus, telles que l'inflammation utérine (pyomètre), est éliminé. Des maladies comme le diabète et l'épilepsie peuvent aussi être améliorées si la chienne est castrée. Enfin les chiennes qui souffrent de fatigue, de dépression ou de grossesse nerveuse quand elles sont en chaleur, vont généralement mieux une fois castrées.

Différents types de castration des chiennes

Au sein d'AniCura nous utilisons tant la technique de l'ovariohystérectomie (OHE), c'est à dire l'ablation des ovaires, des trompes de Fallope et de l'utérus, que la technique de l'ovariectomie où seuls les ovaires sont retirés.
L'ovariectomie est réalisée par une intervention de cœliochirurgie (ovariectomie laparoscopique). La stérilisation est une procédure qui n’est généralement pas pratiquée sur les chiens. Elle consiste à ligaturer la connexion entre ovaires et utérus (trompes de Fallope) afin que l’animal ne puisse pas être enceinte.

Moment propice à la castration des chiennes

La castration planifiée d'une chienne en bonne santé devrait avoir lieu pendant la période de repos entre deux chaleurs (anœstrus) ; ceci afin de minimiser le risque de complications. Il est moins conseillé de planifier une castration pendant les chaleurs de la chienne ou pendant une grossesse nerveuse, mais cela peut s'avérer nécessaire en cas d'inflammation utérine par exemple, puisque les symptômes apparaissent souvent pendant la période suivant les chaleurs lorsque certaines chiennes ont des grossesses nerveuses.

Opération de la chienne

Lors de la castration d'une chienne en bonne santé, l'animal est habituellement laissé à la clinique le matin et peut rentrer chez lui le soir même. Comme pour toutes opérations, l'hygiène est importante et l'animal doit être préparé pour la chirurgie. La procédure est réalisée sous anesthésie générale et le patient reçoit un traitement contre la douleur pendant l'intervention et jusqu'à quelques jours après.

Lorsque la chienne est endormie, on lui rase, lave et désinfecte le dessous du ventre et le champ opératoire est habillé de draps chirurgicaux stériles. En cas d'ovariohystérectomie, une incision est faite dans la paroi abdominale et l'utérus, les ovaires et les trompes de Fallope sont retirés. En cas d'ovariectomie un tube étroit en métal muni d'une source de lumière et une petite caméra vidéo sont insérés à travers de petits orifices dans la paroi abdominale et le vétérinaire peut suivre le travail sur un moniteur. Les ovaires sont alors retirés, mais l'utérus est laissé. Puisque la production d'hormones cesse lorsque les ovaires sont retirés, le risque d'inflammation utérine est généralement faible. Toutefois, si l'utérus semble anormal pendant la cœliochirurgie, une incision est faite dans la paroi abdominale pour le retirer également. L'avantage de la cœliochirurgie est que l'intervention est minimisée et par conséquent la durée de la convalescence est réduite.

Soins post-opératoires de la chienne

La plaie chirurgicale ne doit pas être exposée à des efforts inutiles. Au cours des premiers jours qui suivent, il faut éviter les longues promenades, les jeux avec d'autres chiens et les sauts. Il est recommandé que la chienne soit tenue en laisse jusqu'à l'enlèvement des points de suture ou de la visite de contrôle.

L'utilisation d'une collerette s'avère parfois nécessaire pour éviter que la chienne ne morde ou lèche les points de suture. La plupart des chiennes s'habituent à la collerette et peuvent manger et boire sans gêne. Dans certains cas on habille la chienne d'un body qui protège la plaie chirurgicale, à condition qu'elle ne touche ni au body, ni aux points de suture.

Les points de suture sont retirés au bout de 10 à 12 jours environ. La plaie chirurgicale est parfois collée et non suturée, ou suturée mais avec du fil qui se résorbe de lui-même et les points de suture n'ont pas besoin d'être enlevés. La plaie chirurgicale doit être vérifiée quotidiennement. Il est normal que la zone autour de la plaie enfle légèrement et que s'écoule une petite quantité de liquide clair ou quelques gouttes de sang. Si la zone enfle beaucoup ou est tendue, chaude et rougeâtre, que la plaie sent mauvais ou si vous voyez un écoulement liquide permanent, cela peut indiquer une infection et vous devez contacter votre vétérinaire. Vous devez aussi contacter votre vétérinaire si du sang coule de la plaie.

Effets secondaires de la castration des chiennes

Gain de poids : les chiennes castrées deviennent plus facilement obèses puisque les hormones sexuelles qui participent à la régulation des sensation de faim et du métabolisme ne sont plus sécrétées. Les chiens obèses courent un plus grand risque de développer des maladies comme le diabète, des troubles cardiaques et circulatoires, des maladies articulaires et ils peuvent avoir une plus faible tolérance à l'effort et à la chaleur, ainsi qu'une espérance de vie plus courte. C'est pourquoi il est important, avant et après la castration, de vérifier l'apport énergétique de la chienne et si nécessaire, de réduire les portions et/ou de passer à une alimentation à faible teneur énergétique. L’exercice est également une bonne mesure préventive contre l’obésité chez les chiennes, qu'elles soient castrées ou non.

Modifications de qualité du pelage : la qualité différente du pelage peut également être observée après la castration. Chez les races à poil moyen et long cela se voit davantage avec une augmentation du renouvellement du sous-poil.

Incontinence urinaire : l'incontinence urinaire peut survenir environ 10 mois à plusieurs années après la castration. L'incontinence peut généralement être traitée avec succès avec des médicaments, mais le traitement peut être long et durer parfois toute la vie. Avant de poser le diagnostic de l'incontinence il faut éliminer les autres causes de fuites urinaires telles que les infections des voies urinaires.

La Madeleine (Lille) - CHV Nordvet

1 rue Delesalle 59110 La Madeleine
Voie d’accès 03 20 51 00 66