British Longhair

Ce chat calme, mignon et joufflu est un cousin direct du British Shorthair. Ils se ressemblent, tant par leur apparence que par leur caractère. La principale différence du British Longhair réside, comme son nom l’indique, dans son pelage long et sa fourrure dense et somptueuse.

British Longhair

Origine du British Longhair

Le British Longhair est une variété à poil long de la race British Shorthair ; leurs histoires s’entremêlent donc. Cette race est née d’un croisement entre le British Shorthair et le Persan. Ce croisement avait initialement pour but d’augmenter le patrimoine génétique (ou pool génétique) des British Shorthair, qui se trouvait au plus bas après la Première et la Deuxième Guerre mondiale. Comme le nombre de British Shorthair avait chuté, les éleveurs n’ont pas eu d’autre choix que d’effectuer des croisements pour sauver la race. Ils ont utilisé des chats sans pedigree et des Persans.

Mais comme le gène poil long est récessif, il se retrouve dans le patrimoine génétique de la race de manière cachée. Ces chats à poil long n’apparaissent donc parfois qu’après plusieurs générations. Il en est de même pour les British Shorthair ; pendant plusieurs dizaines d’années, les chatons qui ne possédaient pas le poil court souhaité n’étaient pas admis. On les donnait ou, dans certains cas, on les éliminait pour préserver la race d’origine.

C’est donc avec une certaine controverse que certains éleveurs ont décidé d’entreprendre l’élevage spécifique de chats à poil long. À ce jour, seule une poignée d’organisations félines reconnaissent le British Longhair en tant que race légitime et à part entière. Le standard de cette race correspond à celui du British Shorthair, les deux races se distinguant uniquement par la longueur de leur pelage.

Quel est le caractère du British Longhair ?

Le British Longhair combine les caractéristiques du British Shorthair et du Persan. Il s’agit d’un chat calme et décontracté, qui est affectueux, amical et facile à vivre. Ce chat à l’apparence d’un ours en peluche adore la compagnie de sa famille, mais n’est pas un chat classique qui aime se lover sur les genoux de son propriétaire. Il est plus susceptible de vouloir rejoindre son propriétaire au pied de son lit ou sur le bras du canapé, mais il n’apprécie guère qu’on le manipule ou qu’on le porte. Les British Longhair ne sont pas du genre nerveux ou agité – ce sont des compagnons sereins et décontractés qui restent calmes quoi qu’il arrive.

Ils offrent une présence douce et affectueuse. Mais comme la plupart des chats, ils aiment aussi faire l’objet d’attention et de contacts, notamment lors de séances régulières de caresses et de jeux. Offrez à votre chat des jouets et des moments de jeu pour qu’il reste heureux et stimulé.

La taille du British Longhair

Le British Longhair est un chat de taille moyenne à grande, au corps robuste et à l’apparence musclée. Il possède une tête large et carrée, des joues pleines et une encolure courte. Ses pattes sont de taille moyenne à courte et ses pieds sont ronds. Comme chez le British Shorthair, les oreilles du British Longhair sont petites et rondes. Ses grands yeux ronds foncés et son pelage doux lui donnent l’aspect d’un ours en peluche tout mignon. Les femelles pèsent entre 4 et 6 kg et les mâles jusqu’à 8 kg.

Quelle est la couleur du British Longhair ?

Tout comme le British Shorthair, il existe chez le British Longhair une variété de couleurs et de patrons, pas seulement le gris (bleu) d’origine. La robe du British Longhair peut être noire, blanche, crème, chocolat, roux, cannelle (ou cinnamon), faon (ou fawn), lilas (ou lilac), point, tabby ou tortie (ou écaille de tortue). Il y en a pour tous les goûts parmi quelque 300 combinaisons de couleurs. Les yeux du British Longhair dépendent de la couleur de sa robe et peuvent être bleus, verts, or ou cuivre.

Comment entretenir un British Longhair ?

La fourrure du British Longhair est somptueuse, double et très dense. Comme elle n’est pas aussi longue que celle du Persan, on la qualifie de mi-longue. Un sous-poil particulièrement épais donne l’impression que les poils se dressent sur le corps, ce qui rend cet effet pelucheux.

Pour garder le pelage de votre British Longhair en bon état, vous devez le brosser au moins une fois par semaine, mais vous ne devez pas vraiment vous soucier de lui donner un bain ; il s’en occupera lui-même. N’hésitez pas à le brosser plus souvent en période de mue, car il perd plus de poils que d’habitude. Le brossage permet d’éviter la formation de nœuds et de bourres, tout en gardant la peau et la fourrure dans un état de santé optimal. Il permet aussi d’éviter la formation de boules de poils.

Les particularités du British Longhair

Les chatons British Longhair ont tendance à être moins actifs que ceux d’autres races. Ils ne développent pas leur pelage complet et leur queue touffue avant d’avoir bien entamé leur première année de vie. Il faut parfois trois ans avant qu’un British Longhair atteigne sa pleine maturité. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une nouvelle race qui n’est pas reconnue par toutes les associations d’éleveurs. Il n’est donc pas toujours facile d’en trouver un.

Les maladies héréditaires du British Longhair

Les British Longhair sont généralement en bonne santé, mais ils ont tendance à développer une cardiomyopathie hypertrophique (CMH), qui constitue la forme la plus courante de maladie cardiaque chez le chat. Une cardiomyopathie hypertrophique ne se soigne pas, mais un diagnostic précoce offre la possibilité d’un traitement et permet à certains chats de vivre avec cette maladie pendant plusieurs années.

Comme le British Longhair est issu d’un croisement avec le Persan, il peut souffrir de polykystose rénale. Cette maladie cause des problèmes rénaux en raison des kystes ou des trous remplis de liquide qui se forment progressivement. Un test génétique permet de détecter la présence du gène responsable de cette maladie. Cela vaut donc définitivement la peine de se renseigner auprès des éleveurs au sujet de l’état de santé de leurs chats – les bons éleveurs devraient le connaître.

Comment nourrir un British Longhair ?

Comme chez le British Shorthair, le problème de santé le plus courant est l’obésité. Faites attention si votre chat a atteint l’âge adulte et qu’il passe une bonne partie de son temps sur le lit ou le divan (et il est bien connu que les British Longhair adorent se détendre). Donnez donc à votre chat des aliments approuvés par des vétérinaires, des aliments contenant tous les éléments nutritifs dont votre chat a besoin. Il est aussi important de le garder en forme en lui proposant des promenades, des jeux et des divertissements.

Pour faciliter l’élimination de boules de poil avalées, vous pouvez donner à votre chat de la nourriture sèche pour animaux à poil long ou des friandises qui facilitent la mue. Ces types d’aliments favorisent l’élimination naturelle des boules de poils.

Cinq anecdotes à propos du British Longhair

  1. Le British Longhair est une nouvelle race créée à partir des chatons à poil long que l’on retrouvait souvent dans les portées de British Shorthair.
  2. Les British Longhair ne sont pas du genre nerveux ou agité – ce sont des compagnons sereins et décontractés qui restent calmes quoi qu’il arrive.
  3. Les enfants ne posent aucun problème à ce chat décontracté, tant qu’ils savent comment se comporter avec lui. Apprenez à vos enfants à le traiter avec respect.
  4. N’oubliez pas que le British Longhair n’apprécie pas vraiment qu’on le porte.
  5. L’obésité est le problème de santé le plus courant chez les chats de cette race, surtout s’ils passent une bonne partie de leur temps sur le lit ou le divan. Évitez donc de trop nourrir votre petit compagnon à quatre pattes.